L'info c'est ici

Le groupe Condor encensé par la presse française

27

Depuis fin juin, le groupe Benhamadi commercialise ses premiers téléphones sur le marché français, via sa filiale Condor Electronics. Selon le JDD.FR (Journal du dimanche) cette implantation est venue six mois après le « sommet de l’attractivité », où 140  dirigeants de multinationales se regroupaient autour d’Emmanuel Macron à la recherche d’opportunités commerciales dans l’Hexagone. Parmi eux, donc Abderrahmane Benhamadi, l’un des deux seuls Algériens de l’assemblée, qui préparait discrètement l’arrivée de ses smartphones en France.

Les téléphones de la marque Condor débarquent donc dans les magasins français et vont concurrencer les nouveaux venus Chinois Oppo et Xiaomi. Présentation du premier acteur africain qui ose défier les rois de la high-tech.

Le président du groupe, Abderrahmane Benhamadi, ambitionne d’en écouler en France « Deux millions d’ici fin 2019 », soit 10 % du marché.

Selon MBenhamadi, Condor a pu tester en avant-première une version presque définitive du fer de lance de cette nouvelle gamme que le groupe veut lancer: l’Allure M3. Un mobile conçu en Algérie, dont les pièces sont importées d’Asie mais assemblées en Algérie, car, précise Abderrahmane Benhamadi, rapporté par Le Parisien, « la qualité de finition en Chine n’est pas satisfaisante ». Son prix très compétitif s’explique aussi par le salaire minimum algérien qui avoisine 150 €.

Plein d’ambitions, ce mobile 4G concentre toutes les dernières innovations : un écran géant de 6,2 pouces, une mémoire de 64Go plus 4Go de Ram, double carte SIM (pour utiliser deux numéros de téléphone), écran full HD, double caméra arrière de 16 et 5 millions de pixels, identification par reconnaissance faciale 3D plus un lecteur d’empreinte au dos, batterie de 3 050 mAh pouvant se charger sans fil. Le tout, fonctionnant sous Android 8.1, sera proposé à 299 €.