Ultimate magazine theme for WordPress.

L’armée déclare être avec le peuple

839

L’Armée nationale populaire (ANP) et le peuple algérien appartiennent « à une seule patrie », pour laquelle les forces armées « ont fait le serment de préserver et de défendre contre toutes velléités », indique la revue de l’Armée « El Djeich » dans son dernier numéro.

« Les acquis réalisés par notre armée dans nombre de domaines, sa présence inconditionnelle aux côtés de sa nation dans toutes les épreuves endurées par le pays, démontrent l’attachement du peuple à son armée, leur cohésion, leur communauté de destin, l’unité de leur vision de l’avenir, parce que tous les deux appartiennent à une seule patrie, une patrie pour laquelle nos forces armées ont fait le serment de préserver, de défendre contre toutes velléités », précise El Djeich dans son éditorial.

El Djeich estime, par ailleurs, que l’histoire des nations et des peuples est « parsemée de faits glorieux qui éclairent leur parcours vers le futur à pas sûrs et qui les empêchent d’emprunter des voies pouvant freiner leur marche vers le progrès », ajoutant que l’histoire de l’Algérie « est riche en évènements marquants et étapes glorieuses, reflétant l’attachement du peuple algérien à la liberté et à l’indépendance et traduisant son défi constant à l’arsenal de guerre colonial ».

« Ce sont autant de faits qui témoigneront à tout jamais du long combat et des sacrifices immenses consentis par le peuple pour qu’il puisse vivre dans une Algérie indépendante, puissante et souveraine, à l’ombre de la paix et de la stabilité », ajoute-t-on.

L’édito rappelle, en outre, que l’Algérie a célébré le mois dernier la Journée nationale du Chahid, « des festivités qui ont clairement exprimé l’attachement de notre jeunesse aux exploits de ses glorieux aînés parmi les valeureux Chouhada et les Moudjahidine ».

« De même, notre pays célèbre, en ce mois de mars, deux évènements, l’un concerne la victoire sur le colonialisme de peuplement et le second a trait au mois de mars, qui avait été baptisé mois des Chouhada, en référence au nombre important de nos héros parmi les meilleurs fils de l’Algérie, qui sont tombés au champ d’honneur, en ce mois, sur le théâtre des opérations ou des suites de la pratique barbare de la torture érigée en système par l’occupant. Ces Chouhada ont consenti le sacrifice suprême pour que l’Algérie recouvre sa dignité et sa souveraineté », affirme la revue.

Pour El Djeich, « les succès obtenus par l’ANP dans de nombreux domaines, grâce à sa ferme détermination à relever les défis afin d’être au diapason des missions constitutionnelles qui lui sont assignées, elle les doit également au fait qu’elle s’est, en premier lieu, inspirée des valeurs qui ont animé les combattants de l’Armée de libération nationale pour ce qui a trait à l’amour de la patrie, la loyauté envers elle et la détermination à surmonter les épreuves ».

« Ceci dans l’objectif d’atteindre le stade de la puissance qui lui permettra de servir la patrie et le peuple et d’être ainsi un bastion inviolable dans sa mission de défense de la souveraineté nationale, de l’unité du peuple et de l’intégrité territoriale, comme l’a souligné le président de la République dans son message adressé à la nation à l’occasion de la célébration de la Journée du Chahid dans lequel il exprime « la reconnaissance que voue la nation à nos forces armées », relève-on.

El Djeich estime que « le peuple, à travers l’ensemble de ses composantes, est unanime sur le fait que la glorieuse Révolution de Novembre 1954 demeurera à tout jamais le berceau de nobles valeurs qui ne sauraient sombrer dans l’oubli par l’effet du temps, qu’il demeurera attaché à ces valeurs comme il continuera à s’inspirer et à se nourrir des principes et idéaux de Novembre pour tout ce qui pourrait lui ouvrir la voie vers l’édification d’une Algérie puissante, sûre et prospère ».

« Notre peuple, doté d’un haut niveau de conscience et au fait des multiples défis et menaces actuels, qui a durant plus de 130 années combattu une colonisation de peuplement, qui a réussi à la chasser de son territoire, lui occasionnant une de ses plus lourdes défaites lors d’un combat libérateur décisif, qui a fait échec à un projet terroriste qui visait à saper les fondements de l’Etat, est assurément, comme l’a déclaré le général de corps d’armée, un peuple capable de porter le message de ses aînés et d’assumer la responsabilité de préserver leur legs après eux », souligne la même source.