Ultimate magazine theme for WordPress.

II fait l’objet d’une «surveillance» particulière: Gheidiri dénonce le parti pris de l’administration

190

Le candidat à la présidentielle le général major à la retraite Ali Ghediri a dénoncé, ce lundi via un communiqué posté dans sa page Facebook le comportement de certaines APC qui tentent de bloquer ou à tout le moins gêner l’opération de collecte des signatures mais aussi et surtout «la surveillance» particulaire dont il fait l’objet:

«Au moment où la campagne pour la collecte des signatures de parrainage atteint la vitesse de croisière, certaines APC multiplient les entraves, et parfois les intimidations contre les citoyens qui parrainent le candidat Ali Ghediri.


Plus d’infos:  Pourquoi Ghediri dérange-t-il à ce point: Des attaques téléguidées ?


Plus grave encore, M. Ghediri est l’objet de filatures quotidiennes par des inconnus, à bord de véhicules banalisés. Même les membres de sa famille sont ciblés par des mesures de rétorsion indignes», dénonce le candidat

«Cette délinquance institutionnelle ne pourra décourager ni le candidat, ni son équipe de campagne. Tout en condamnant fermement ces pratiques d’un autre âge, nous interpellons le ministre de l’Intérieur pour rappeler à l’administration son devoir de neutralité, dans le respect de la Constitution et des lois de la République, et mettre en garde ses agents contre les dérives qui engagent leur responsabilité pénale», conclut le communiqué.

Ce candidat qui continue de rallier certaines personnalités de la société civile a reçu un soutien de taille de la part de Louisette Ighilahriz. Cette dernière vient d’annoncer ce lundi sur la page Facebook du candidat son soutien : «La grande moudjahida Louisette Ighilahriz soutient le candidat Ali Ghediri, lors de la rencontre tenue le samedi 2 février 2019, au siège de la permanence électorale» écrit-elle.

Dans un message rédigé en tamazight posté sur sa page Facebook, Ali Ghediri, explique aux Algériens pourquoi il veut se présenter aux élections présidentielles: «L’Algérie sombre d’aujourd’hui dans les difficultés, la déprime et le désespoir. Le peuple est entre les mains de ceux qui l’ont muselé. Les droits fondamentaux sont bafoués. Les jeunes sont privés de perspectives. La vie est chère. Le pays est en proie à l’insécurité. La culture est sacrifiée. Ceux qui gouvernent ont confisqué le pays, pour que la démocratie à laquelle nous aspirions ne voie pas le jour».

Il poursuit en lançant un appel à l’union : «Unissons-nous pour faire barrage à ce pouvoir injuste qui nous a affaiblis. L’Algérie a plus que jamais besoin de ses enfants. C’est pour cela que je veux me présenter aux prochaines élections. Je sais que le peuple a ras-le-bol de l’injustice et de l’indignitéMoi, Ali Ghediri, j’ai construit ma démarche sur la vérité. J’ai bâti mon programme sur deux piliers : premièrement, aujourd’hui, ceux qui ont pillé ce pays craignent l’arrivée d’un autre pouvoir qui va leur enlever leurs privilèges et leurs biens mal acquis. Même si les temps sont difficiles, le peuple doit savoir que la peur génère le silence. Le silence mène vers l’indignité sous l’emprise de ceux qui nous écrasent».

A la fin de son message Ali Ghediri exhorte les citoyens à le soutenir pour bâtir une IIème république «Nous aspirons à bâtir avec vous une deuxième République. Unissons-nous, mains dans la main, pour une nouvelle République qui redonnera la parole à ses enfants. Nous allons poursuivre la voie tracée par nos martyrs qui ont sacrifié leurs vies pour nous. Avec vous, nous construirons l’Algérie de la démocratie et de la liberté» dit-il.