Présidentielle anticipée : Trois candidatures annoncées

Date:

Trois candidatures ont été officiellement annoncées en vue de l’élection présidentielle anticipée prévue pour le 7 septembre 2024. Il s’agit de Zoubida Assoul, Belkacem Sahli et Louisa Hanoune, qui a annoncé la participation de son Parti des Travailleurs, mais sans annoncer le nom du candidat du parti.

Zoubida Assoul, avocate et présidente du parti Union pour le Changement et le Progrès (UCP), qui a lancé sa candidature en mars dernier. Cette décision a été motivée par la situation qui prévaut dans le pays, avait-elle explique. C’est la première participation de l’UCP à une échéance électorale depuis sa création.

Apres Mme Assoul, c’est au tour de Belkacem Sahli, à la tête du parti Alliance Nationale Républicaine (ANR), de déclarer officiellement sa candidature vendredi 19 avril 2024. Belkacem Sahli émerge comme le candidat consensuel d’une nouvelle coalition formée ce même jour, regroupant plusieurs partis politiques. Ce groupe est constitué de l’ANR, du PRD, du FDL, du MNND, du PSN, du PRP et du MEN.

Ce samedi 20 avril, la Secrétaire générale du Parti des Travailleurs (PT), Louisa Hanoune, qui a annoncé la participation de son parti à la prochaine élection présidentielle. Cette décision a été annoncée à la clôture de la réunion du comité central du parti. Mme. Hanoune n’a pas annoncé le nom du candidat du parti qui sera choisi prochainent.

Initialement prévue pour décembre 2024, la date de l’élection présidentielle a été avancée de trois mois, suscitant la surprise générale. La décision a été prise lors d’une réunion du Haut Conseil de Sécurité, présidée le 21 mars 2024 par le président actuel Abdelmadjid Tebboune. Le corps électoral sera convoqué le 8 juin prochain, marquant ainsi le début officiel de la période électorale en Algérie.

Bien que la raison de ce changement de calendrier n’ait pas été officiellement expliquée à ce moment-là, le président Tebboune a déclaré plus tard lors d’une entrevue avec la presse nationale que cette avance était « purement technique« , sans incidence sur le déroulement de l’élection.

Tebboune a également expliqué que la date de décembre n’était pas traditionnellement celle de l’élection présidentielle en Algérie, rappelant les circonstances particulières de la démission de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika en 2019 et les reports ultérieurs de l’élection.

Malgré les spéculations entourant cette avance de l’élection, Tebboune a fermement rejeté les rumeurs concernant une crise au sommet du pouvoir ou un départ imminent de sa part, qualifiant ces affirmations de « rumeurs » propagées par des individus perturbateurs.

Interrogé sur sa propre candidature pour un deuxième mandat lors de l’élection présidentielle à venir, Tebboune a laissé planer le suspense. À 78 ans, il a souligné qu’il restait encore plus de cinq mois avant le scrutin et qu’il était concentré sur la mise en œuvre de son programme actuel.

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Clôture de la rencontre du président Tebboune avec les chefs de partis politiques représentatifs aux Assemblées élues

La rencontre du président de la République, M. Abdelmadjid...

Election présidentielle : Ce qu’il faut savoir

Dans 18 jours, le corps électoral sera officiellement convoqué...

Le président Tebboune préside une rencontre avec les présidents des partis politiques représentés au sein des Assemblées élues

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a...

Le FFS appelle au renforcement de l’unité nationale

Le premier secrétaire national du Front des forces socialistes...