L'info c'est ici

Prix du pétrole : Optimisme et cacophonie

57

Alors que l’Agence internationale de l’énergie vient de publier ses prévisions pour le marché du pétrole en 2019, chez OFI Asset Management, on voit le prix du baril atteindre la barre des 100 dollars en fin d’année. Dans un entretien publié sur le site français Challenges, Benjamin Louvet, gérant matières premières chez OFI Asset Management considère que les estimations qui font état d’un prix de 65 à 70 dollars le baril de Brent, sont des prix qui lui semblent assez logiques face à la situation actuelle. « Néanmoins, chez OFI Asset Management, nous pensons que le prix du pétrole reverra sans doute les 100 dollars en fin d’année 2019 ou début d’année 2020. Il n’y restera pas, et devrait se stabiliser autour des 80 ou 85 dollars », a-t-il déclaré.

Donc pour lui, le marché s’attend aujourd’hui à ce que la croissance de la demande soit un peu plus forte que l’année dernière. Pour lui, l’entrée en vigueur en 2020 des réformes sur les carburants des bateaux, qui devront contenir moins de souffre, va augmenter la demande de diesel et risque de complètement désorganiser le marché des produits raffinés

Notons que l’Agence internationale de l’énergie (AIE) a prévenu vendredi que le rééquilibrage du marché du pétrole risquait de s’apparenter à un « marathon », alors que les efforts de l’Arabie Saoudite pour réduire sa production n’ont pas été suivis par la Russie.

Elle estime toujours que la croissance de la demande mondiale de brut atteindra 1,4 million de barils par jour (mbj) cette année après 1,3 mbj en 2018. La demande devrait ainsi s’établir à 100,7 mbj en 2019.

« L’impact des prix plus élevés du pétrole en 2018 s’estompe, ce qui aidera à compenser la croissance économique plus faible », note l’Agence.

La baisse des cours est en effet susceptible de soutenir la demande. L’AIE table sur un baril de Brent à 61 dollars en moyenne cette année, après 71 dollars en 2018, soit une baisse de 14%.