Ministre de la communication Djamel Kaouane

Le ministre de la Communication, Djamel Kaouane, a déploré ce lundi la présence de « beaucoup de violence » dans certaines émissions, en particulier les caméras cachées diffusées durant le mois de ramadhan.

La responsabilité « incombe beaucoup plus aux gestionnaires des chaines TV privées », appelés à s' »autoréguler, à respecter la loi et à être plus professionnels à l’avenir », affirme le ministre lors d’une visite à la Maison de la presse Tahar Djaout.

Par ailleurs, le ministre a annoncé le retour du programme « Fil rouge spécial incendies de forêts » qui sera diffusé par l’ensemble des radios locales au niveau des 48 wilayas du pays, soulignant le « rôle essentiel » des médias en matière de sensibilisation dans la lutte contre les feux de forêts.

Il est à signaler que le ministre de la Communication s’est rendu, par la même occasion, à la Maison de la presse « Abdelkader Safir » à Kouba où il a visité le Centre national de documentation de presse, d’images et d’information (CNPDI), le Centre international de presse (CIP) et la Société de gestion des participations de l’Etat.