Election présidentielle : Ce qu’il faut savoir

Date:

Dans 18 jours, le corps électoral sera officiellement convoqué pour l’élection présidentielle prévue le 7 septembre, selon le communiqué de la présidence de la République du 21 mars. Les candidats doivent déposer leurs dossiers auprès de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) dans un délai de quarante jours suivant la publication du décret présidentiel.

Alors que la date approche, les partis politiques intensifient leurs préparatifs. Cinq personnalités politiques ont déjà annoncé leur candidature : Louisa Hanoune du Parti des travailleurs (PT), Zoubida Assoul de l’Union pour le changement et le progrès (UCP), Belkacem Sahli de l’Alliance nationale républicaine (ANR), Tarek Zeghdoud du Rassemblement algérien (RA), et Abderrahmane Salah de l’Union des forces démocratiques et sociales (UFDS).

D’autres formations politiques, telles que le Mouvement de la société pour la paix (MSP) dirigé par Abdelali Hassani Cherif et le Front des forces socialistes (FFS) de Youcef Aouchiche, doivent se prononcer sur leur participation ce week-end. Le parti Jil Jadid de Soufiane Djilali et El Bina de Abdelkader Bengrina, qui intensifie ses activités sur le terrain, décideront d’ici la fin du mois.

Certaines formations, comme le Rassemblement national démocratique (RND), le Front de libération nationale (FLN), Tadjamoua Amel Djazaïr, et le Front El Moustakbel, envisagent de soutenir une candidature consensuelle. Le temps presse pour ces partis, qui doivent rapidement finaliser leurs stratégies pour participer efficacement à cette élection.

Ce mardi 21 mai, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui maintient le suspense sur sa candidature pour un deuxième mandat présidentiel ou non, a présidé une rencontre avec les présidents des partis politiques représentés dans les Assemblées élues (nationales et locales).

Selon l’article 253 de la loi électorale, les candidats doivent fournir une liste comportant soit 600 signatures d’élus locaux ou nationaux, réparties dans au moins 29 wilayas, soit 50 000 signatures d’électeurs inscrits, également réparties dans 29 wilayas avec un minimum de 1 200 signatures par wilaya. Les signatures doivent être recueillies sur des formulaires individuels et légalisées par un officier public.

Les dossiers de candidature doivent être déposés auprès de l’ANIE avant la mi-juillet. L’ANIE a un délai de sept jours pour statuer sur la validité des candidatures. En cas de rejet, les candidats peuvent faire appel auprès de la Cour constitutionnelle dans un délai de 48 heures après notification. La Cour dispose ensuite de sept jours pour valider les candidatures définitives, y compris les recours.

L’article 95 de la Constitution interdit le retrait des candidatures sans empêchement grave ou décès dûment constaté par la Cour constitutionnelle. Si un candidat validé par la Cour se retire ou décède avant le second tour, les opérations électorales doivent être reprises. La Cour peut prolonger les délais d’organisation des nouvelles élections jusqu’à 60 jours.

Initialement prévue pour décembre 2024, la date de l’élection présidentielle a été avancée de trois mois. Le président Tebboune a déclaré, lors d’une entrevue avec la presse nationale fin mars, que cette avance était « purement technique« , sans incidence sur le déroulement de l’élection.

Il a également expliqué que la date de décembre n’était pas traditionnellement celle de l’élection présidentielle en Algérie, rappelant les circonstances particulières de la démission de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika en 2019 et les reports ultérieurs de l’élection.

Malgré les spéculations entourant cette avance de l’élection, Tebboune a fermement rejeté les rumeurs concernant une crise au sommet du pouvoir ou un départ imminent de sa part, qualifiant ces affirmations de « rumeurs » propagées par des individus perturbateurs.

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Présidentielle : le FLN appelle le président Tebboune à briguer un nouveau mandat

Le parti du Front de libération nationale (FLN) a...

Charfi : retrait d’un million de formulaires de souscription des signatures par 14 postulants

Le président de l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE),...

Le plan de développement stratégique de l’ANIE 2022-2024 élaboré

Le président de l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE),...

Saida Neghza annonce sa candidature à la Présidentielle

La présidente de la Confédération générale des entreprises algériennes...