L'info c'est ici

Mouvement populaire: La mobilisation toujours forte

38

Les manifestants contre le prolongement du 4ème mandat et pour le départ du système ne baissent plus les bras. Comme les vendredis précédents, ils sont des millions de personnes à sortir dans les rues des différentes wilayas du pays. A Alger, à Msila el Bordj-Bouareridj, Mila, Khenchla, Tébessa Guelma, Taref, Constantine, Oran,  Skikda, Sétif Oum El Bouagui sans oublier Tizi-ouzou et Béjaia, le slogan est le même « système dégage, FLN dégage ».

Le plus marquant, c’est la participation des immigrés algériens venant de France pour soutenir le mouvement.

Les manifestations, sans précédent, sont restées jusque-là globalement pacifiques.

Côté pouvoir, les efforts du nouveau Premier ministre Noureddine Bedoui pour former un gouvernement rajeuni de « technocrates » semblent toujours stériles, dix jours après sa nomination, et le camp présidentiel apparaît plus divisé que jamais face à l’attitude à adopter.

Les manifestations de ce vendredi clôture une semaine marquée par des fissures apparues au sein des partis de l’Alliance, et s’élargissent parmi ceux qui, il y a à peine plus d’un mois, étaient les plus fervents partisans d’un cinquième mandat du chef de l’État, dont la candidature a finalement poussé les Algériens dans la rue.