Ultimate magazine theme for WordPress.

Bras de fer ENTV- LFP sur les droits de retransmissions: Le football pris en otage

37

L’entreprise publique de la télévision détenteur exclusif des droits de retransmission du championnat national de football a réagi par un communiqué aux propos tenus par le président de la Ligue de football professionnel, Abdelkrim Medouar, au sujet des droits de retransmission des rencontres du championnat national : «En dépit d’une conjoncture difficile, les engagements financiers de l’EPTV ont toujours été honorés malgré une défaillance dramatique en matière de protection de ses droits» lit-on dans le communiqué de l’EPTV.

Cette dernière qualifie le manque de protection de ses droits de «violation flagrante des termes du contrat liant les deux partenaires qui autoriserait l’EPTV à ne pas payer».

L’ENTV a dénoncé «la programmation anarchique et hasardeuse de la compétition ont provoqué un impact financier négatif important dont l’évaluation précise sera portée à la connaissance de la LFP».

La télévision publique a, par ailleurs, fustigé «le nombre sans cesse croissant de matches à huis clos, pénalise le téléspectateur encore une fois privé d’une compétition dont l’objectif est d’apporter du spectacle et de la convivialité.

Aussi l’EPTV invite la LFP à «lancer un appel à candidatures pour l’attribution des droits de retransmission en toute équité» pouvait-on, en outre, lire dans ce communiqué.

Pour rappel, Medouar avait indiqué au sortir de la réunion de la LFP avec les présidents de clubs de division I et II que les présidents de clubs «ont demandé à ce que les prochaines rencontres ne soient pas téléviséesJusqu’à maintenant, il n’y a pas de nouvelle convention», a, d’ailleurs, informé le président de la LFP avant de poursuivre : «Qu’est ce qui empêche le directeur de la télévision de signer une nouvelle convention». 

La convention liant la télévision publique et la Ligue de football professionnel a expiré en juillet 2018.