Ultimate magazine theme for WordPress.

Le général-major Ali Ghediri officiellement candidat à la présidentielle

391

Le général-major à la retraite Ali Ghediri, est candidat à la prochaine élection présidentielle qui aura lieu le 18 avril. Il a annoncé sa candidature dans une déclaration transmise à plusieurs médias. Selon des échos parvenus à la rédaction, l’ancien officier supérieur de l’ANP se présentera en tant que candidat indépendant mais sera adoubé par mouvement El Mouwatana qui en fera de lui son candidat officiel.

Ali Ghederi qui devrait animer une conférence de presse dans les prochains jours devient ainsi le premier candidat sérieux à la prochaine présidentielle. L’annonce de sa candidature intervient alors que les intentions du président Bouteflika concernant un 5eme mandat ne sont pas encore officiellement connus. Le 25 décembre 2018, Ali Ghediri s’était attaqué sans les citer nommément dans une interview à El Watan, aux «aventuriers» dont l’unique objectif est «de rester au pouvoir et de profiter de la rente».

Selon lui «certains demandent un report de la présidentielle, d’autres la continuité. Tous les schémas anticonstitutionnels sont mis sur la table. Connaissant de près le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, je me défends de croire qu’il puisse avaliser la démarche d’aventuriers», a-t-il écrit. Plus loin, il a ajouté : «Je ne pense pas que le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah puisse permettre à qui que ce soit de violer d’une manière outrageuse la Constitution.

Il n’est pas sans savoir qu’il est le dernier de sa génération et que l’Histoire est fortement attentive à ce qu’il fait ou fera(…) Pour ce qui est de l’élection présidentielle de 2019, je considère que, plus que toutes les autres précédentes, les joutes à venir sont d’une importance capitale, en ce sens qu’elles sont à la fois porteuses d’espoir et de péril. Elles placent l’Algérie sur une ligne de crête, entre ubac, le côté sombre, et adret, le côté ensoleillé. Si nous arrivons à les organiser sans encombre, nous aurons réussi notre pari, à défaut, le pays risque gros. Mais je demeure optimiste», a-t-il déclaré.

Il a rappelé la qualité de moudjahid d’Ahmed Gaïd Salah. «Ne serait-ce que sur ce point précis, il mérite la confiance de ceux qui ont à cœur de voir l’Algérie réussir son pari». L’ancien officier supérieur a appelé l’Armée à «un engagement démocratique».

Mais la réponse du chef d’Etat-major de l’ANP et vice-ministre de la Défense nationale, le général-major Gaid Salah n’a pas tardé lui reprochant sévèrement son intrusion : «Face aux agissements qui ont dépassé, par leur indécence, le seuil de l’intolérable», l’ANP dont la démarche est dictée par son caractère éminemment légaliste et républicain, n’a qu’une seule réponse: appliquer la loi dans toute sa rigueur » indique le MDN dans une premier salve suivie de trois autres.

La réponse donnée par le ministère de la Défense nationale à des individus «aigris et sans envergure» qui ne sont «mus (que) par des ambitions démesurées et animés par des intentions sournoises», indique encore le MDN sonne comme un réquisitoire implacable à l’encontre du général à la retraite Ali Ghediri, l’auteur de trois articles de presse dont un appel au chef d’état-major, le général Ahmed Gaïd Salah, lui demandant de prendre «ses responsabilités historiques» face à ce qu’il a qualifié de «grave situation» du pays.  Ali Ghediri qui a occupé de nombreuses fonctions dans l’armée, a été promu général en 2000 et a été directeur du personnel.

Il a choisi de sortir à la retraite en 2015 après une carrière de 42 ans à un âge de 60 ans. Il est titulaire d’un doctorat en sciences politique et a commencé à s’exprimer publiquement par voie de presse à partir de 2016.