L'info c'est ici

La Coordination de soutien aux travailleurs de Cevital appelle à une marche à Tizi Ouzou

83

La Coordination nationale des comités de Soutien aux travailleurs de Cevital et aux investissements économique à appelé ce samedi 19 janvier, à une marche populaire le Mardi 05 Mars à Tizi Ouzou.

« Face au risque de l’effondrement total de l’économie nationale, face à ce silence assourdissant, à ce déni de justice, à ces attitudes discriminatoires et à ces blocages tout azimut, notre coordination nationale élargie à la société civile et politique représentées par les étudiants, le mouvement associatif, les opérateurs économiques, les chômeurs, les représentants des partis politiques, les élus locaux et nationaux, réunie ce jour, 19 janvier 2019, à la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou, interpelle encore une fois les pouvoirs publics sur ces attitudes portant atteinte à l’économie productive et à l’unité nationale, en contradiction avec les intérêts du pays et de sa cohésion. Appelle à une marche populaire qui aura lieu à Tizi Ouzou le Mardi 05 Mars 2019 », écrit la coordination dans
un communiqué.

Cette action sera entamé « à 11 heure, du carrefour 20 Avril à côté de l’université hasnaoua, vers la placette M’barek Ait Menguellet », la coordination vise pour « dire non aux blocages injustifiés des projets
de Cevital et de l’investissement productif, non à la politique de deux poids deux mesures, oui à des emplois pérennes, oui à la liberté d’investir, oui aux investissements économiques garantissant la
création d’emplois et de richesse », précise le communiqué.

Elle vise également, selon la même source, à « défendre l’emploi, libérer l’investissement, dénoncer l’injustice et la discrimination et exiger un plan spécial pour les régions montagneuses de Kabylie »,
ajoute le communiqué.

La coordination rappelle que malgré « la marche historique » du 11 décembre dernier à Bejaia précédée de quatre autres grandioses marches populaires. Malgré les six lettres, dont trois adressées au Premier
ministre et à ses deux prédécesseurs et les trois autres au Président de la République, Cevital, « véritable créateur de richesse, pourvoyeur d’emplois et principal moteur du développement de notre région et de tout le pays continue à subir les blocages de ses investissements pour des raisons injustes et injustifiables ». « Un véritable crime économique flagrant » dénonce la coordination.

De nombreuses régions d’Algérie, plus particulièrement la Kabylie et de « façon plus accrue », la wilaya de Tizi Ouzou « connaissent un véritable embargo économique illustré par une politique de sabotage,
d’isolement et de discrimination et par le blocage de tous les projets structurants tant privés que publics ». « Notre jeunesse attend, l’Algérie attend et le monde nous observe », conclut le communiqué.