Ultimate magazine theme for WordPress.

Activité postale: Ouyahia fixe la liste des équipements soumis à homologation

72

Le premier ministre, Ahmed Ouyahia, vient de fixer la liste des équipements de la poste soumis à homologation et les conditions de paiement des frais y afférents.

Dans un décret, il est précisé que les équipements soumis à homologation concernent les machines à affranchir ; les machines à oblitérer les timbres-poste ; le matériel de timbrage ; les machines de tri automatique ; les distributeurs automatiques de timbre-poste ; les tables de tri et casiers de tri postal ; les machines horodatrices de mandats et courrier ; les plates-formes mécaniques et électroniques de tri ; les inséreuses et scelleuses de lettres, documents et catalogues ; les boîtes postales installées dans les bureaux de poste ; les boîtes aux lettres installées sur la voie publique, murales et/ou montées sur colonne et enfin les batteries de cases postales installées à l’intérieur des bureaux de poste.

La liste des équipements peut être actualisée, en cas de besoin, par arrêté du ministre chargé de la poste.

La demande d’homologation des équipements de la poste accompagnée de deux (2) dossiers, administratif et technique, est déposée au niveau de l’autorité de régulation de la poste et des communications électroniques. Il est expliqué notamment qu’en cas de besoin, l’autorité de régulation de la poste et des communications électroniques ou le laboratoire des mesures et d’essais engagé par elle, peuvent dépêcher sur site, leurs propres techniciens, afin d’examiner l’équipement objet de la demande d’homologation. Aussi, le décret note que l’autorité de régulation de la poste et des communications électroniques peut faire appel, pour le traitement des demandes d’homologation des équipements de la poste, à un laboratoire d’essais et de mesures dûment agréé. La durée de traitement d’une demande d’homologation ne peut dépasser deux (2) mois, à compter de la date de dépôt de la demande, attestée par un accusé de réception. Le refus de la demande d’homologation doit être motivé et notifié dans le même délai cité ci-dessus. Le refus de la demande d’homologation est susceptible de recours devant le conseil d’Etat conformément à la législation en vigueur.

Un certificat de conformité de l’équipement de la poste est délivré par l’autorité de régulation de la poste et des communications électroniques, lorsque l’homologation est acceptée. La liste des équipements de la poste homologués est publiée par l’autorité de régulation de la poste et des communications électroniques. Le certificat de conformité atteste que l’équipement pour lequel il est délivré, respecte les normes internationales reconnues en la matière. Le certificat de conformité est établi conformément au modèle fixé par arrêté du ministre chargé de la poste, pour une durée de validité qui ne peut excéder dix (10) ans. La demande de renouvellement du certificat de conformité doit être introduite, au minimum, deux (2) mois avant son expiration, dans les mêmes conditions qui ont prévalu à sa délivrance.

Pour ce qui est des frais de traitement, il est précisé que les frais de traitement du dossier administratif, non remboursables, d’un montant de dix mille dinars (10.000 DA en hors taxes), acquittés au moment du dépôt de la demande d’homologation, les frais d’étude technique : d’un montant de quarante mille dinars (40.000 DA en hors taxes) acquittés au moment du retrait du certificat de conformité.

L’équipement de la poste est homologué une seule fois. Le certificat de conformité délivré pour le premier demandeur est valable pour toute autre acquisition future, du même équipement de la poste, par toute autre personne. Toute modification apportée sur l’équipement susceptible de modifier ses caractéristiques techniques par l’utilisateur ou par le fabricant, est soumise à la même procédure pour l’octroi d’un nouveau certificat de conformité de l’équipement concerné.