Les gens en déstresse optent souvent pour le suicide

Une jeune fille âgée de 18 ans et répondant aux initiales M.D, a mis fin à ses jours par pendaison, ce vendredi en fin de journée. La victime est issue du village Sidi Bouzid, dans la commune d’El Hachimia, qui se situe à une vingtaine de kilomètres au sud du chef-lieu de wilaya, Bouira.

Elle a été retrouvée pendue dans une grange qui jouxte le domicile familial. Le corps de la défunte a été évacué vers la morgue du centre hospitalier le plus proche de la daïra d’Ain Bessem.

Des informations indiquent que la victime venait d’avoir son baccalauréat le mois de juillet dernier, et ne souffrait d’aucun déséquilibre mental.

En attendant, certainement les résultats de l’autopsie qui devra s’exercer, les services compétents ont ouvert une enquête afin d’élucider la ou les causes de cette mort inattendue, et qui a bouleversé les habitants de ladite localité et de ses environs.

Il faut rappeler que c’est le deuxième cas de suicide enregistré en ce mois d’août. Le premier suicide remonte au 4 août dernier ou un citoyen répondant aux initiales S.A, âgé de 43 ans marié et père de 3 enfants, avait mis fin à ses jours par pendaison. L’évènement tragique s’est passé au village Inesmane qui se situe dans la commune de Taghzout, à 7 Km à l’est de Bouira. La victime fut retrouvée par les membres de sa famille, suspendue à un tronc d’olivier.