Alger | 23 Juin 2018

alliance assuarance

Vaste opération de l’armée Syrienne pour reprendre la Ghouta orientale

RN Le


Des négociations seraient menées ce dimanche entre des responsables locaux de la Ghouta orientale, près de Damas, et le gouvernement syrien pour aboutir à d'éventuelles évacuations de la localité, alors que les forces gouvernementales poursuivaient leur offensive pour reprendre plus de terrain aux mains des éléments du groupe terroriste autoproclamé "Etat islamique" (EI/Daech).

Des responsables locaux dans l'enclave de la Ghouta orientale mènent des négociations avec le gouvernement syrien sur de possibles évacuations pour permettre aux civils de sortir sécurisés de cette zone, théâtre d'intenses violences exercées par le réseau terroriste, ont indiqué un négociateur et une ONG, au moment où l'armée syrienne oeuvre à desserrer l'étau terroriste qui bloque les habitants dans ce dernier fief des groupes armés.

"Une décision pourrait être prise à tout moment sur Hammouriyé, Jisrine et Saqba", situées dans le centre de l'enclave et sous le contrôle de "Faylaq al-Rahmane", l'un des groupes armés de la Ghouta, a précisé le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, Rami Abdel Rahmane.

L'agence russe Interfax a indiqué dimanche que le Centre russe pour la réconciliation des belligérants en Syrie, qui siège sur la base aérienne de Hmeimim (ouest), participaient aux négociations.

"Les combattants envisagent la possibilité d'évacuer plusieurs dizaines d'habitants en échange d'une sortie (de la région) pour eux et leurs familles", a déclaré à Interfax un porte-parole du Centre russe pour la réconciliation, le général Vladimir Zolotoukhine.

Un "comité" constitué de responsables locaux a, selon les mêmes sources, rencontré samedi des représentants du gouvernement. Le comité a discuté d'une proposition de réconciliation qui garantirait la sortie pour ceux qui le souhaitent, civils ou éléments armés, de Hammouriyé vers d'autres région de Syrie sous le contrôle des terroristes, selon la même source, indiquant qu'ils pourraient être transférés en bus vers Deraa (sud) ou Idleb (nord-ouest).

"Le comité se réunit dimanche pour prendre une décision et en informer" le gouvernement, a ajouté cette source.

 Le gouvernement poursuit son offensive pour reprendre plus de terrains

Au cours des dernières années, les forces régulières ont parvenu à reprendre aux différents groupes armés plusieurs secteurs autour de Damas en y menant des offensives militaires de grande envergure qui finissaient par des accords d'évacuations.

Dimanche, les forces syriennes ont récupéré le secteur stratégique de Madira (centre) en dépit d'une forte résistance des rebelles, a indiqué l'OSDH.

L'agence de presse officielle Sana a fait état d'une progression de l'armée dans le secteur afin de couper les voies de communication des hommes armés.

Jusque-là, les forces régulières ont progressé depuis l'est. En reprenant Madira, elles ont fait jonction avec les troupes positionnées à l'ouest, en particulier à la "Direction des blindés", la seule base militaire de l'armée dans la Ghouta, selon l'OSDH et la TV d'Etat syrienne.

Samedi, les forces gouvernementales ont isolé Douma du reste de la Ghouta orientale, après avoir pris le contrôle de la route la reliant à Harasta à l'ouest et à Misraba au sud.

Depuis le 18 février, seuls deux convois d'aide ont pu entrer dans la partie rebelle de la Ghouta pour venir en aide à la population, à la faveur d'une trêve quotidienne et partielle annoncée par les Russes, qui n'a néanmoins pas fait cesser les hostilités.

Le conflit en Syrie, qui a éclaté la mi-mars 2011, a fait  plus de 340.000 morts et provoqué le plus grand nombre de déplacés depuis le Seconde Guerre mondiale.


Sur le Meme Thème

Scroll Up