Les Algériens sont-ils maudits

Contribution Le


La situation qui prévaut ces derniers temps dans nos contrées n'augure rien de bon quant à l'ouverture d'esprit, l'avancée des idées ou l'émergence de lanceurs d'alerte.

L’express DZ magazine est désormais disponible sur les étals

Une contribution de Mr AMOKRANE Ammar, médecin, ancien responsable de la santé

La nature ayant horreur du vide et de l'immobilisme, on ne peut indéfiniment caresser dans le sens du poil un système ayant atteint ses limites, cela ne lui rend pas service, clamer à longueur de temps " tout va bien" ne fait que retarder inutilement l'avancée d'un peuple.

Une idéologie politique, un gouvernement ne pouvant voir, ni entendre, qu'elles sont les retombées des efforts qu'il consent sur le terrain s'il n'y a aucun écho, combien même par la dérision ou le sarcasme mais toujours avec le respect de la vie privée, de l'intégrité morale et intellectuelle, ne pourra jamais avancer.

De ceux-là même qui tiennent ou détiennent pour un temps les destinées de 40  millions d'âmes en constante progression démographique, pas plus ou moins patriote que quiconque, n'est-il pas de notre devoir d'attirer leur attention.

Notre silence vis à vis d'eux n'est-il pas complice voire coupable ??

La sagesse populaire aime à dire que le supporter assis dans les gradins du stade relève mieux les faiblesses, les lacunes, les imperfections voire même les ratages, que le joueur qui s'échine sur le terrain ou le coach qui s'époumone sur la ligne de touche.

Quel référent, quel référence peut-on offrir à ces masses populaires désabusées et peux inclines à l'effort intellectuel, sommes donc maudits ?

Il ne peut exister d'avancée a une Nation sans critique constructive c'est cela même le sens intrinsèque de la Démocratie participative et citoyenne.

Car il suffit de jeter un œil sur Twitter, Facebook et autres applications accessibles au citoyen lambda et de lire les suppliques, remarques et commentaires parfois maladroits, mais sociologiquement instructifs, véritable indicateur d'une catégorie de la population se considérant comme  « laisser pour compte ».

L'écoute du citoyen avant d'être un leitmotiv doit être considérée et comprise comme un véritable sacerdoce pour enfin nous puissions avancer dans une cohésion sociale équilibrée vers un avenir serein dépourvu de l'approximation et de la navigation à vue.


Sur le Meme Thème

Scroll Up