L'info c'est ici

Gaid Salah maintient le cap de la présidentielle du 4 juillet

80

Le chef d’Et major de l’Armée, le général de corps d’armée, Salah Gaid continue droit dans ses bottes à maintenir l’élection présidentielle du 4 juillet prochain pour ne pas tomber dans un vide constitutionnel préjudiciable au pays selon lui.

Au moment où toute la classe politique y compris certains partis issus de l’ex alliance présidentielle refusent de s’inscrire dans cette perspective, le chef d’Etat-major maintient conte vents et marées le cap et apporte même sa caution «je tiens à rassurer de nouveau le peuple algérien et lui assurer que l’Armée Nationale Populaire continuera à l’accompagner avec la même détermination et résolution, suivant une stratégie bien étudiée, jusqu’à la concrétisation de ses attentes légitimes, qui commencent, Dieu merci, à porter leur fruit progressivement, jusqu’à ce qu’elles soient totalement concrétisées, selon les étapes préconisées par l’Armée Nationale Populaire, qui a de tout temps fait prévaloir l’intérêt de la nation et du peuple et en a fait un objectif au-dessus de tout. Des étapes qui requièrent de la raison, de la clairvoyance et de la sérénité afin de les parachever en toute quiétude et sécurité (…). tous ceux-là nous dirons que le peuple algérien est souverain dans ses décisions, et c’est à lui qu’il appartient de trancher la question lors de l’élection du nouveau président de la République, qui aura la légitimité requise pour satisfaire le reste des revendications populaires légitimes Ce à quoi vous aspirez par votre élan populaire, en termes de nobles objectifs, que nous saluons, requiert de nous tous de faire preuve de perspicacité et de sagesse afin de mettre en échec toutes les conspirations qui se trament contre notre patrie. Ainsi, nous dépasserons ensemble et en toute sécurité cette étape dans l’histoire de notre nation» soutient-il.

Difficile de croire que cette élection présidentielle aura lieu en raison notamment du boycott quasi général des partis de l’opposition qui ont été tous unanimes à rejeter cette élection dans les conditions actuelles. Alors avec quels candidats crédibles cette élection présidentielle pourra t-elle se tenir ?