Ultimate magazine theme for WordPress.

Bouira : L’accès au pôle universitaire toujours fermé par des étudiants

24

En grève illimitée qui dure depuis un mois, les étudiants du département de chimie bloquent toujours l’accès au pôle universitaire à l’ensemble des étudiants qui fréquentent les 7 autres facultés qui s’y trouvent, à savoir ceux des Sciences de la nature de la terre et de la vie, de l’Agronomie, de Tamazight, Communication, et d’autres laboratoires de recherche.

Les étudiants du département de chimie de l’université Akli Mohand Oulhadj revendiquent l’amélioration de leurs conditions d’études et pédagogiques, en déplorant la défaillance de l’administration.

Ils réclament en outre le départ de la première responsable de leur département. Devant l’absence de pourparlers entre les responsables de l’administration et les étudiants grévistes, ces derniers menacent de
radicaliser leur mouvement de protestation. La première action fut la fermeture totale du pôle universitaire qui boucle sa deuxième semaine. Ainsi, ils comptent aussi dans les prochains jours, organiser une marche et la fermeture du siège du rectorat, en comptant sur l’adhésion d’autres étudiants de plusieurs départements à leur cause et dont certains d’entre eux sont également en grève.

Par ailleurs, les étudiantes résidentes à la cité universitaire Aïcha Kebal ont protesté contre le manque d’appareils de chauffage au niveau de leur résidence. Les étudiantes ont déploré le froid glacial qui subsiste à l’intérieur de leurs chambres universitaires à cause de la défaillance du système de chauffage. Et le recours aux résistances électriques pour se réchauffer, est un moyen qu’elles ne trouvent pas si confortable que les radiateurs du chauffage central.