Ultimate magazine theme for WordPress.

Niveau inquiétant des réserves de change: Il atteindra 33,8 milliards de dollars en 2021

Le volume des réserves de changes a fondu comme neige au soleil depuis six ans. A la fin du mois de mai dernier les réserves de change s’établissaient à 90 milliards de dollars et devraient baisser jusqu’à 85 milliards d’ici à la fin de l’année en cours, en raison des importations des biens et services.

Les réserves sont passées de 193 milliards de dollars en mai 2014 à 105 milliards de dollars en juillet 2017 et à 94 milliards de dollars en 2018.

En quelques années les réserves de change qui s’établissaient à 194 milliards de dollars auront fondu de plus de 150 milliards de dollars. Ce n’est encore qu’un début puisque la trajectoire financière 2019 -2021 élaborée par le gouvernement prévoit très placidement un déficit externe stabilisé à plus de 17 milliards de dollars en 2019, suivi d’une légère diminution entre 14 et 15 milliards en 2020 et 2021.

La chute se poursuivra pour frôler les 33,8 milliards de dollars en 2021, juste de quoi assurer 8 mois d’importations, soutenait, hier, le ministre des Finances, Abderrahmane Raouiya.

Le ministre a indiqué que le Fonds de régulation des recettes se videra totalement entre 2018 et 2021 au moment où les transferts sociaux sont de l’ordre de 1 772,5 milliards de DA l’année prochaine, ce qui constitue 8,2% du PIB, soit une hausse de 13,5 milliards de dinars et un taux de 0,7% en comparaison avec les prévisions de la loi de finances 2018.

L’express DZ Mag

Le ministre a, par ailleurs, estimé le budget à 9,5% en comparaison avec le PIB contre 10,3% par rapport aux prévisions de 2018. Ceci au moment où la moyenne de l’inflation approchera 4,5% pour l’année prochaine, 3,9% en 2020 et 3,5% en 2021.

Pour ce qui est du taux de change du dinar, la moyenne sera de 118 dinars pour un dollar en 2019 à 2021 alors que la croissance économique enregistrera 2,6% en 2019, 3,4% en 2020 et 3,2% en 2021.

Le PIB, en dehors des hydrocarbures, sera à la hauteur de 3,2% en 2019 et 3,2% comme moyenne annuelle entre 2020 et 2021.

Les recettes des hydrocarbures atteindront 33,2 milliards de dollars en 2019 alors que les réserves de change ont été de 88,61 milliards de dollars à fin juin écoulé.

Ce projet de loi de finances pour l’année 2019 est loin de faire consensus au niveau de l’hémicycle parlementaire.