chanteur Idir

Le chanteur d’expression kabyle Idir devrait tourner la langue sept fois avant de s’engager avec les responsables de la culture algérienne. Sa tournée en Algérie prévue au mois de juillet prochain serait tout simplement annulée.

Les concerts prévus dans la tournée de l’artiste en Algérie sont«quasiment annulés». En effet, le gérant des éditions Izem partenaire du chanteur Idir et de l’ONDA, liés par une convention, déplore dans un communiqué la «non tenu des engagements prévus dans la convention». 

Une lettre adressée au chef de l’Etat Abdelaziz Bouteflika et signée par le gérant des éditions Izem, se plaint de l’attitude de l’Office national des droits d’auteur et des droits voisins (ONDA).

La lettre demande au président de la république d’intervenir pour empêcher l’annulation des deux concerts: «Nous espérons que ces deux récitals prévus pour le mois de juillet ne seront pas avortés et qu’Idir retrouve son public qui l’attend avec impatience» lit-on.

Après plus de 38 ans d’absence Idir a chanté au début de l’année 2018, à l’occasion de la fête du nouvel an berbère Yennayer. Un retour qui a provoqué une vive polémique suite à des déclarations controversées et une apparition sur une chaîne de télévision privée très décriée en Kabylie.