production de pétrole
OPEP

Les cours de l’or noir ont bondi de 2 % à plus de 80 dollars ce lundi 24 septembre, après la décision à Alger, des pays de l’Opep et ses partenaires de ne pas augmenter la production malgré les pressions de l’administration américaine,  atteignant son niveau le plus élevé depuis novembre 2014, à près de 81 dollars.

Dans le détail, Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre bondissait de 1,89 dollar à 80, 96 dollars.

Le baril de brent, référence européenne, gagne 1,97 % à 80,35 % dollars, il s’agit de son plus haut niveau depuis fin novembre 2014. Le WTI, référence américaine, prend 1,67 % à 71,96 dollars.

Djezzy Binatna

Ainsi, le marché réagissait à la réunion, dimanche, de suivi de l’accord de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de ses partenaires.

Dans la déclaration finale sanctionnant  les travaux de la réunion d’Alger, le Comité ministériel conjoint de suivi de l’accord OPEP-non OPEP (JMMC) a exprimé sa satisfaction concernant « les perspectives actuelles du marché pétrolier, avec un équilibre globalement sain entre offre et demande ».

Ce qui signifie que les barils iraniens ne vont pas être remplacés, sachant que les prix du brut ont grimpé ces derniers mois, notamment en raison des sanctions américaines contre l’Iran.