Présidentielle d’avril 2019 : L’appel au général Toufik et la surprenante phrase de l’ambassadeur US

Date:

Dans un contexte de tensions politiques et une situation économique des plus fragiles, l’Algérie s’apprête à organiser l’élection présidentielle en avril 2019. A sept mois de ce rendez-vous électoral, la scène politique reste étrangement muette et seule une petite agitation a semblé donner des couleurs à travers l’appel fait par une association culturelle dénommée Casbawia d’Alger en concertation avec un Mouvement de citoyens libre (MCL) non agrée à l’ex patron du DRS, Mohamed Mediéne dit Toufik à se porter candidat.

Mais un nouveau coup d’accélérateur vient d’être donné par l’ambassadeur des Etats-Unis en Algérie, John Desrocher, qui vient de s’exprimer au sujet de cette échéance. Dans un entretien accordé à Ennahar TV, John Desrocher affirme attendre d’abord «la progression de la situation dans les mois prochains» pour se prononcer ensuite.

Cependant il s’est réjoui du futur déroulement de cette échéance électorale ajoutant que celle-ci relève de la mission ordinaire d’une représentation diplomatique de s’intéresser aux échéances électorales : «Il y aura des contacts avec des partis politiques et avec la société civile durant l’opération électorale», déclare Desrocher, qui a tenu à ajouter attendre d’abord «la progression de la situation dans les mois prochains».

Les USA qui n’ont jamais fait un abcès de fixation sur les scrutins en Algérie semblent cette fois-ci déterminés à suivre de très près le déroulement du scrutin en collaboration avec les partis et la société civile. C’est la première fois que les Etats Unis font une telle annonce. De plus, les USA ont déjà évoqué ce scrutin lors de la visite à Alger, au mois de juin dernier du secrétaire d’État américain adjoint, premier haut responsable américain, John Sullivan qui dans un entretien accordé à Echourouk News précisé la position de son pays par rapport au prochain scrutin : «Nous voulons que la volonté populaire des Algériens s’exprime à travers une opération démocratique transparente, libre et ouverte. Les États Unis ne soutiennent pas un candidat précis. Les États Unis appuient des élections libres qui garantissent l’expression de la volonté des algériens», a déclaré le numéro 2 du Département d’État.

Les responsables algériens se sont, selon lui, engagés à soutenir ce processus : «C’est ce qui est important pour nous», a-t-il dit. Autres écueils au déroulement d’une élection apaisée ? L’opposition politique estime qu’en plus du contexte sécuritaire volatile, les conditions matérielles d’un scrutin crédible ne sont pas réunies. Elle réclame l’audit du fichier électoral avant les élections. Cette situation est révélatrice des distensions et des contradictions qui entourent les élections à venir, et rappelle que la tension n’est pas véritablement retombée depuis le débat autour de la révision constitutionnelle.

En cela s’ajoute une série de conditions posées par la communauté internationale notamment l’Union européenne pour l’envoi d’observateurs pour la présidentielle de 2019.  Les élections sont également confrontées à plusieurs défis opérationnels. Le pouvoir en place, estimant que l’opposition ne peut accéder au pouvoir par la voie des urnes. L’opposition quant à elle, estime que le président de la République et le gouvernement veulent utiliser le contexte sécuritaire comme prétexte pour rester au pouvoir au-delà du mandat constitutionnel. Il est peu probable que d’ici les élections de 2019 des avancées significatives puissent être enregistrées. La création d’un cadre est nécessaire pour que les acteurs politiques, la société civile puisent s’entendre sur les meilleures conditions et modalités possibles pour les élections-qui seront inévitablement viciées mais peuvent toujours être crédibles.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

UNRWA : L’Algérie apporte une contribution financière exceptionnelle d’une valeur de 15 millions USD

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté...

Arkab : Elaboration d’un modèle énergétique national à vision prospective

Le ministre de l'Energie et des Mines, Mohamed Arkab,...

Levée de l’immunité pour sept parlementaires

La Cour constitutionnelle a pris la décision de lever...

Attaf effectue une visite de travail à New York

Chargé par le président de la République, M. Abdelmadjid...