Ultimate magazine theme for WordPress.

Aid El Adha: 1500 vétérinaires mobilisés

19

Le ministère de l’Agriculture a fait appel à 1 500 vétérinaires pour le contrôle des opérations d’abatage, le jour de l’Aïd el Adha, à travers l’ensemble des abattoirs, selon le directeur des services vétérinaires du ministère de l’agriculture, Kadour Hachmi.

Le ministère de l’agriculture rassure pour sa part que lors des permanences, les médecins vétérinaires veilleront au contrôle des opérations d’abattage des bêtes et de la viande, à travers l’ensemble des abattoirs. Les Inspections vétérinaires œuvreront pour leur part en coordination avec l’Institut national de la médecine vétérinaire à distribuer des dépliants et circulaires renfermant des orientations sur l’opération d’abattage et des mises en gardes contre les dangers liés au kyste hydatique.

Selon le ministère, les médecins vétérinaires ont déjà procédé au contrôle du cheptel au niveau des différents points de vente à Alger qui compte cette année près de 105 points de vente autorisés. L’année dernière le nombre d’animaux sacrifiés (bovin et ovin) dans les abattoirs de la capitale avait atteint 3760 têtes, et la quantité de viande rouge contrôlée a été estimée à 10.172.09 tonnes, contre 5145.22 tonnes de viande blanche, a-t-on précisé.

De son côté, l’association de protection des consommateurs (APOCE) indique, concernant le problème de la putréfaction de la viande rouge, qu’”aucun” résultat  de l’enquête ouverte à cet effet,  depuis deux ans, n’a  été dévoilé par L’État. Pour l’association, aucune mesure n’a été prise par l’État  pour éviter le scénario. Saisissant  cette occasion , l’APOCE appelle les éleveurs à respecter les normes et  les bonnes pratiques d’élevage  essentiellement en ce qui concerne l’alimentation ovine pour éviter ces cas de viandes putréfiés.