Ould Abbes se moque de ses adversaires: La session du CC repoussé aux calendes grecques

Saïd Farhi Le


Djamel Ould Abbas, Secrétaire général du parti du Front de libération nationale (FLN)

La date de la prochaine session du Comité central du parti qui sera consacrée à la présentation du document d'évaluation des réalisations du président Bouteflika, est repoussé aux calendes grecques.

Le SG du FLN, Djamel Ould Abbes continue de conditionner la tenue de la session extraordinaire du comité central avec la fin des travaux de la commission chargée de rassembler le bilan des 20 ans de réalisations du président Bouteflika a-t-il indiqué hier à l’issue de sa rencontre avec le leader de TAJ, Amar Ghoul au siège de son parti. Le patron du parti majoritaire a ajouté que les travaux de cette commission qui achèvera son œuvre cette semaine seront transmis ensuite au chef de l’Etat. Par la suite et selon les corrections apportées à ce document que le comité central pourra enfin être convoqué pour ensuite être ensuite validé par le comité central qui aura pour unique ordre du jour ce point précis. Ces derniers n’auront aucun droit de regard et aucun rajout ne sera toléré sur le document. Ils voteront simplement le texte qui sera utilisé comme programme de travail lors de la prochaine campagne électorale pour la présidentielle de 2019. D’ailleurs les membres du comité central seront eux aussi tenus de faire campagne pour ce document qui devient ainsi la référence suprême du parti. Pour l’heure, le SG du FLN refuse d’avancer une quelconque date de la session du comité central. Lors d’une des nombreuses sorties sur le terrain il avait suggéré pour le mois d’octobre prochain la tenue de cette importante rencontre des cadres du parti, soit six mois avant la tenue de la présidentielle. Mais ces adversaires qui l’attendent de pied ferme aiguisent leurs armes et se préparent à lui tirer d’autres coups de salve. Selon Hocine Khaldoune, ancien membre du Bureau politique chargé à la communication et principal opposant à Ould Abbes,  plusieurs cadres du FLN ne sont pas en phase avec le SG du parti d’où la création du comité pour la sauvegarde du FLN dont siègent «des poids lourds du parti». L’objectif principal de ce comité est de «travailler» pour sauver le FLN d’Ould Abbès et de sa façon de gestion. Khaldoune a annoncé qu’il rendra public leurs noms pour occuper la scène politique où «la voix du FLN est absente», accuse-t-il.De fuite en avant en passant par des subterfuges subtils le SG du FLN, Djamel Ould Abbes a réussi à repousser la date de la session extraordinaire du comité central du parti prévu en principe au premier trimestre de cette année. Foulant au pied intentionnellement le règlement intérieur et renonçant aux valeurs, références et ligne directrice du parti, la direction actuelle conduit le FLN à sa perte, avertissent ces membres du CC, qui considèrent que l’aggravation du phénomène de la corruption et le favoritisme sous toutes ses formes a grandement affaibli le parti et appauvri son discours politique. Aussi les membres du CC appellent à la convocation urgente d’une session extraordinaire du comité central. Le but de cette session serait d’évaluer la situation du parti et de définir les responsabilités des uns et des autres, conformément aux textes statutaires et réglementaires du FLN.


Sur le Meme Thème

Scroll Up