Ultimate magazine theme for WordPress.

Mode tarifaire d’électricité : le Snateg appelle la Sonelegaz à informer le consommateur et ne pas le dissimuler

11

Le syndicat national des travailleurs de l’électricité et du gaz (Snateg), a évoqué ce mardi 7 août, une absence d’information de la part de Sonelgaz, vis à vis de ses clients, de la présence de plusieurs tarifs approuvés par la Commission de régulation d’électricité et gaz (CREG) qui permettent de réduire la facture d’électricité.

Le SNATEG, qui a lancé depuis quelques semaines une campagne « Ensemble pour un service public de qualité », au profit des citoyens pour la rationalisation de la consommation de l’électricité et alléger leur facture. « Demande » à Sonelgaz de faire des initiatives similaires « afin de permettre au citoyen  de connaître ses droits légitimes aux avantages des tarifs approuvés par la commission de régulation d’électricité et du gaz », écrit le syndicat dans un communiqué.

Dans ce communiqué, le syndicat, appelle le chef de l’Etat à obliger la Sonelgaz à « améliorer la qualité de son service public ». « En qualité d’organisation syndicale, nous appelons le président de la République à intervenir pour converger Sonelgaz dans ses missions à servir et à améliorer sa qualité du service public envers les citoyens mécontents et à faire connaître les avantages tarifaires réglementés au peuple algérien », peut-on lire dans le texte publié sur sa page facebook.

Syndicat considère que la Sonelgaz « diverge » l’essentiel des intérêts des citoyens « en poursuivant ses campagnes dites de convoi de rationalisation de l’énergie », à travers l’utilisation du potentiel humain et financier « pour une campagne totalement inutile par rapport aux besoins énergétiques inévitables, face aux records de chaleur que vit notre pays cet été », a t-il déploré.

Pour le Snateg, il est « déraisonnable » qu’elle puisse se « substituer à l’entreprise dans le domaine de ses missions », et « l’efforcer à les clarifier », alors que Sonelgaz se perd dans des « campagne intitules » , « sources de gaspillage d’argent public », poursuit la même source.

Une situation qui s’ajoute « à un nouvel échec des perspectives commerciales qui fragilisent de plus en plus l’institution publique », ajoute le syndicat.

Dans ce contexte, le Snateg promet de fournir des explications détaillées au sujet des droits des consommateurs au cas où Sonelgaz persiste dans leur dissimulation.

« Nous promettons aux citoyens algériens une explication plus claire des tarifs d’électricité en cas d’obstination de Sonelgaz à vouloir les dissimuler et mettre fin à sa stratégie à faire perdurer sa gestion stérile », conclut le communiqué.