Mohamed Yousfi, président du Snpssp « Notre réunion avec le ministre n’à rien avoir avec la grève des médecins résidents »

Date:

L’Express-Dz : Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui, vous a reçu mercredi après-midi. Est-ce que cette réunion a une relation avec les événements de ces derniers jours marqués par la grève des médecins résidents ?

M Yousfi : Absolument pas. C’est une réunion qui entre dans le cadre du dialogue permanent avec l’ensemble des partenaires sociaux. Nous avions l’habitude de se réunir une fois tous les trois mois ou tous les six mois, et ce depuis plusieurs années en fonction des nouveautés dans le secteur de la santé. Cette réunion devait se tenir au mois de novembre 2017, mais comme elle coïncidait avec la tenue du congrès du Snpssp, elle a été retardée. Cela fait plusieurs années que le syndicat a adopté cette stratégie de dialogue et de concertation avec la tutelle. Le ministre M Hasbellaoui a donc reçu les membres du nouveau bureau qui a été élu en novembre 2017. Je confirme aussi que cette réunion n’a rien à voir avec les événements de ces derniers jours comme la grève des médecins présidents.

Quels sont les points évoqués dans cette réunion ?

Nous avons parlé de plusieurs questions liées au spécialiste de la santé publique. Nous avons évoqué les problèmes de la santé, surtout celui des concours. Car il faut savoir que le concours pour le grade de principal a été retardé à maintes reprises. Le ministre s’est engagé a accélérer les choses pour la tenue de ce concours qui devrait être passé dans quelques semaines, ou au plus tard avant la fin du premier semestre de cette année. Nous avons également évoqué le point sur la mise en conformité de la prime d’intéressement. Ce problème date depuis 2002. Cette prime est versée seulement pour le grade principal alors qu’il y a trois grades à savoir l’assistant, le principal et le chef. Nous avons aussi évoqué la mise en conformité de la prime d’intéressement.

Et concernant le problème du service civil dont le Snpssp revendique depuis quelques années, et dernièrement, les médecins résidents en ont fait l’une de leur revendications principale ?

Ce point a été également discuté avec le ministre de la Santé. Il faut savoir que le service civil concerne en premier lieu les médecins spécialistes de la santé publique. Cela fait plus de 15 ans que nous demandons son abrogation en le remplaçant par des mesures incitatives. Malheureusement, durant ces 15 années, nous n’avons trouvé personne, ni aucun syndicat à notre côté pour nous soutenir. C’est pour cela que nous avons lancé un appel à ceux qui font de ce point un de leurs revendications de s’unir pour constituer une force dans ce sens.

Autre point essentiel que je tiens en parler, celui de la commission consultative nationale qui a été installée en 2015, et le ministre a donné des instructions pour redynamiser ce que propose la commission au ministère de la santé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Commémoration de l’anniversaire du bombardement par l’armée coloniale du village Ighzer Iwaquren

Le ministre des Moudjahidine et des Ayants-droit, Laid Rebigua,...

Le Général d’Armée Saïd Chanegriha en visite de travail à la 1ère Région militaire

Le Général d'Armée Saïd Chanegriha, Chef d'Etat-major de l'Armée...

Algérie-Belgique : signature d’un accord de partenariat en matière de prise en charge médicale

Un accord de partenariat a été signé, samedi à...