Ultimate magazine theme for WordPress.

« Télés Offshore » : L’arrêté pour l’octroi des autorisations pour « bientôt »

Le ministre de la Communication, Djamel Kaouane, a fait savoir ce dimanche que la révision de l’arrêté relatif à l’appel à candidature pour l’octroi d’autorisations de création de chaînes de télévision a pour objectif de réponde aux « exigences » du développement du paysage médiatique audiovisuel algérien, en se basant sur les « remarques et les ambitions » des acteurs de ce secteur, avec qui « nous formons une seule famille et on est à l’écoute », a-t-il précisé.

L’arrêté portant lancement de l’appel à candidature pour l’octroi d’autorisations de création de services de diffusion télévisuelle thématiques  » est attendu pour bientôt « , a-t-il poursuivi, relevant qu’il « reviendra à l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV) de prendre en charge le dossier ».

M. Kaouane a noté le « développement fulgurant » de la presse électronique (en ligne), qu’il a expliqué par le fait qu’elle offre une information immédiate et factuelle, sans avoir à attendre 24 heures pour qu’elle soit imprimée, comme c’est le cas pour la presse écrite.

Il a cité pour preuve de développement de cette presse, sa diffusion via les téléphones portables, comme c’est le cas pour le site » Djelfa -Info  » très prisé par les internautes.

L’express DZ Mag

Le ministre a, en outre, salué le rôle du journaliste algérien qu’il a considéré comme un  » partenaire dans l’édification de cette presse », tout en se félicitant des acquis réalisés, ces 20 dernières années, par la presse algérienne, citant la liberté « totale » d’expression ou encore l’annulation de la peine privative de liberté pour délit de presse comme stipulé par l’article 50 de la Constitution relatif à la liberté de la presse.

Durant cette rencontre l’ayant réuni avec la famille de la presse, le ministre de la Communication a, également, réitéré le rôle dévolu au journaliste au sein de la société, dont il doit notamment rapporter les préoccupations, comme c’est le cas de la Radio de Djelfa, « qui remplit parfaitement sa mission ».

Par ailleurs le ministre de la communication a indiqué, lors d’un point de presse oraganisée en marge d’une visiste dans la wilaya de Djelfa que Le lancement du satellite algérien de télécommunications « Alcomsat-1 » ouvrira de « nouvelles perspectives pour le secteur national de l’audiovisuel d’autant plus que ce dernier englobe de nombreuses chaines susceptibles d’être numérisées

« Ce satellite de dernière technologie est, également, un nouveau critère à prendre en compte dans la révision de l’arrêté relatif à l’appel à candidature pour l’octroi d’autorisations de création de chaînes de télévision », a-t-il conclut .