Projet algéro-qatari de production de lait : la Commission mixte de suivi installée

Date:

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Youcef Cherfa a installé, hier lundi à Alger, la Commission mixte chargée de la facilitation et du suivi des mécanismes d’avancement du projet intégré algéro-qatari, pour la production de poudre de lait dans le Sud.

Outre des représentants de la société qatarie «Baladna», la Commission compte des membres représentant différents départements ministériels, administrations et instances de tous les secteurs à même de fournir toutes les capacités et facilitations garantissant le lancement effectif de l’aménagement du terrain devant abriter le projet (forage de puits) prévus pour «octobre prochain au plus tard».

Dans son allocution devant les membres de la Commission, M. Cherfa a souligné, selon l’APS, «l’impératif de fournir toutes les facilitations par l’ensemble des départements ministériels et instances, sachant que l’objectif de l’Etat et le défi à relever consistent en le lancement des travaux de réalisation de ce projet stratégique à l’entame de l’automne 2024».

Dans le même contexte, il a mis en exergue l’importance que revêt ce projet d’investissement, qui sera implanté dans la wilaya d’Adrar, d’un coût de 3,5 milliards USD, pour marquer, a-t-il dit, «le lancement du processus de garantie de la sécurité alimentaire nationale dans la filière lait, outre la réalisation d’autres projets dans d’autres filières».

Compte tenu de l’importance que revêt ce projet d’investissement, l’installation de la Commission intervient «cinq jours seulement après la signature de l’accord-cadre entre le ministère et la société Baladna, pour la réalisation de ce projet qui s’étendra sur une superficie totale estimée à 117.000 hectares, scindé en trois pôles : une ferme de production de céréales et de fourrage, une ferme pour l’élevage de vaches et une usine pour la production de poudre de lait.

Dans son allocution devant les membres de la Commission, le ministre a également souligné la nécessité de faciliter l’obtention de toutes les licences, notamment celles liées au forage de puits, à la main-d’œuvre, à l’environnement et au foncier agricole, soulignant que le projet entrera en production d’ici à 2026. Le ministre de l’Agriculture a indiqué que les procédures pour la création de la joint-venture entre la partie algérienne représentée par le Fonds national d’investissement (FNI) (49 %) et la société qatarie «Baladna» (51 %) sont actuellement en cours et seront finalisées dans les plus brefs délais.

Soulignant l’importance d’une bonne coordination entre tous les membres de la commission, M. Cherfa a indiqué que le site qui abrite le projet intégré sera doté de toutes les installations de vie nécessaires et d’un village résidentiel avec toutes les commodités nécessaires, y compris les routes et les pistes, et connecté aux réseaux d’eau, d’électricité, de gaz et de fibre optique.

Les membres de la commission se réuniront périodiquement pour évaluer l’état d’avancement des préparatifs en vue du lancement du projet, a-t-il dit, ajoutant que «chaque membre doit avoir un pouvoir de décision», notamment pour résoudre les problématiques qui pourraient se poser au cours de la réalisation de ce projet.

Ce projet permettra de produire localement 50% des besoins nationaux en poudre de lait et d’approvisionner le marché local en viande rouge.

Outre la création de 5.000 postes d’emploi directs, le projet a bénéficié d’incitations en matière d’accès au foncier, d’accompagnement et de financement, ainsi que des avantages prévus par la loi 22-18 relative à l’investissement, en sus de facilitations supplémentaires décidées récemment par l’Etat au profit des grands opérateurs désirant investir dans le domaine agricole dans les wilayas du sud.

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

La Banque mondiale relève l’ambitieuse voie de développement empruntée par l’Algérie

La Banque mondiale (BM) a mis en avant les...

Algérie-Tunisie-Libye : accord pour la création d’un conseil de partenariat entre organisations patronales

Le Conseil du renouveau économique algérien (CREA), l'Union tunisienne...

Projet SoutH2 Corridor : signature en septembre d’un protocole d’entente pour la réalisation d’études de faisabilité

Le groupe Sonatrach a annoncé, lundi dans un communiqué,...

Aoun : « Une quinzaine d’usines ont été récupérées par l’Etat »

Le ministre de l'Industrie et de la Production pharmaceutique,...