Algérie-Etats Unis : échange bilatéral sur la sécurité chimique

Date:

L’Algérie et les Etats-Unis ont eu, du 3 au 6 décembre à Alger, un échange bilatéral sur la sécurité chimique, et ce, dans le cadre du partenariat algéro-américain, annonce l’ambassade américaine dans un communiqué publié sur son site mercredi.

Alger et Washington « ont discuté des meilleures pratiques et des procédures opérationnelles standards pour garantir un transport sûr des produits chimiques en vrac », indique la même source, qui pécise que « les délégués américains du Bureau de la sécurité internationale et de la non-prolifération du Département d’État et des Laboratoires nationaux Sandia du Département américain de l’Énergie ont rencontré 22 responsables algériens de plusieurs ministères au cours du séminaire. »

« Des responsables algériens et des experts américains en matière de sécurité chimique ont partagé leurs meilleures pratiques, abordant les méthodes et outils permettant d’identifier en toute sécurité les produits chimiques préoccupants en matière de sécurité et les stratégies visant à sécuriser les itinéraires pour le transport de produits chimiques en vrac », souligne l’ambassade américaine en Algéérie.

Et d’ajouter : « Les représentants des Laboratoires nationaux Sandia ont fourni des ressources pour renforcer davantage les procédures opérationnelles de l’Algérie afin d’assurer la sécurité des produits chimiques pendant le transport. »

« Nous reconnaissons que la menace du terrorisme chimique, biologique et radiologique est réelle et évolutive, et nous nous unissons avec nos partenaires algériens pour prévenir, dissuader et répondre à toute tentative d’utilisation de ces matériaux à des fins malveillantes », a déclaré lors du discours d’ouverture, Christian Ehrhardt, le chef de mission adjoint par intérim de l’ambassade américaine.

Selon la représentation dilomatique US, l’atelier a mis en valeur « l’engagement commun des deux pays à renforcer les programmes de sécurité chimique et a illustré comment le partenariat de longue date entre les États-Unis et l’Algérie peut produire des résultats tangibles pour les deux pays et dans la région de l’Afrique du Nord. »

Lors de la clôture, la chargée d’affaires de l’ambassade américaine, Kathryn Kiser, a noté : « L’engagement continu dans ce type d’ateliers avec nos partenaires algériens démontre la valeur que les États-Unis accordent à la relation américaine-algérienne ».

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Le président mozambicain salue le rôle de l’Algérie dans la stabilité du Sahel et de l’Afrique du Nord

Le président de la République du Mozambique, M. Filipe...

Chanegriha supervise un exercice tactique avec munitions réelles en 6e Région militaire

Le Général d'Armée Saïd Chanegriha, Chef d'Etat-major de l'Armée...

Messieurs du Makhzen, tournez votre regard vers votre palais et votre roi

Toute honte bue, la machine de propagande du makhzen...

Chery Algérie annonce l’arrivée d’un lot de 2600 véhicules

Chery Algérie a annoncé l’arrivée d’un lot de 2600...