Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté  nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra et son homologue italien, Luigi Di Maio se sont félicités du niveau de partenariat établi entre les deux pays et du volume important de potentialités offertes pour sa promotion au plus haut niveau.

Lors d’une séance de travail coprésidée par M. Lamamra et son homologue italien Luigio Di Maio, dans le cadre de sa visite à Rome, les deux responsables ont passé en revue « l’état des relations algéro-italiennes, notamment dans les domaines, politique, économique et commercial, en susdes dossiers de coopération en matière d’énergie et de migration ».

Les deux responsables ont exprimé « leur satisfaction du niveau de partenariat entre les deux pays et leur conviction commune quant aux potentialités offertes pour sa promotion à de plus hauts niveaux qualitativement et quantitativement ».

Les chefs des deux délégations ont réaffirmé leur engagement commun à intensifier la concertation et la coordination pour bien préparer les prochaines échéances bilatérales, à commencer par la visite du président de la République d’Italie en Algérie, prévue à la première quinzaine du mois de novembre prochain, à l’invitation du président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

Au niveau régional, les deux parties ont convenu de l’impératif d’insuffler une nouvelle dynamique aux relations euro-méditerranéennes, notamment le partenariat entre l’Algérie et l’Union européenne (UE), et échangé les vues sur les derniers développements politiques survenus sur la scène libyenne, à l’approche des échéances électorales dans ce pays.

L’évolution des situations dans la région du Sahel et du Sahara occidental s’est également imposée lors de cette réunion, notamment « la situation sécuritaire actuelle dans la région Sahélo-saharienne et le dossier du Sahara occidental à la lumière de la reprise du conflit armé et l’absence du lancement d’un processus politique sérieux en vue d’un règlement juste et permanent de la décolonisation dans le Sahara occidental ».

L’hôte de l’Italie avait accordé plusieurs interviews à la presse au club des reporters étrangers à Rome lors desquelles le Chef de la diplomatie algérienne a donné un exposé exhaustif sur la réalité et les perspectives du renforcement des relations algéro-italiennes dans tous les domaines.

Il a évoqué, en détail, les positions, les visions et les initiatives de l’Algérie en tant qu’acteur important dans la région et son souci de participer à la recherche et la promotion de solutions pacifiques aux conflits et crises dans les pays du voisinage.

M. Lamamra a accepté l’invitation à un dîner organisé en son honneur auquel à pris part le ministre italien de l’Intérieur, la Vice-Présidente du Sénat de la République italienne et la Maire de Rome ainsi que des hommes d’Affaires et des personnalités italiennes.

Le ministre des Affaires étrangères a saisi cette occasion pour informer les participants à l’importance des réformes économiques lancées par l’Algérie sous la conduite du Président Abdelmadjid Tebboune tendant à améliorer le climat d’investissement et mettre fin à la dépendance aux hydrocarbures.

Pour rappel, M. Lamamra qui effectue, depuis mercredi, une visite en Italie prendra part aux travaux de la 3e Réunion interministérielle « Afrique-Italie.