Boumerdès : Les étudiants de l’ex-INH protestent contre leur marginalisation en matière d’emploi

Le étudiants de la faculté des hydrocarbures et de la Chimie (ex -INH) ont observé ce lundi, une grève appuyée par une manifestation marquée par une marche et le blocage des accès de la faculté, pour dénoncer leur marginalisation planifiée en matière d’emploi.

Outre d’exiger la révision de la politique de l’emploi dans le Sud du pays, le droit à la participation aux concours de recrutement dans le secteur des hydrocarbures et l’annulation de l’instruction de Sellal datée de 2014 considérée  comme une « loi discriminatoire »; les étudiants, par leur protestation, veulent également redonner du lustre à leur faculté qui était, il n y a pas longtemps, premier institut de pétrochimie en Afrique.Après avoir été empêchés par la police de sillonner les rues de la ville, les étudiants ont marché dans l’enceinte de l’université en brandissant des pancartes où sont inscrites leurs principales revendications.