Soupsonné de dopage, Taoufik Makhloufi réagit

Le triple médaillé olympique algérien Taoufik Makhloufi, soupçonné par un média français de détention de produits et de matériels dopants, a dénoncé mercredi « une campagne calomnieuse » contre un « champion propre » régulièrement suivi par la Fédération internationale d’athlétisme (World Athletics) et l’Agence mondiale antidopage (AMA).

« Je possède un passeport biologique depuis des années et je suis régulièrement contrôlé, à l’instar de tous les champions, par les instances internationales, à savoir la Fédération internationale d’athlétisme et l’Agence mondiale antidopage. Je n’ai jamais fait l’objet d’un contrôle positif. Je suis un athlète propre et ce n’est pas aujourd’hui que je vais changer », a déclaré Makhloufi à l’APS, en réaction aux allégations de la chaîne française France 3 sur une prétendue affaire de dopage.

« Je n’ai jamais touché aux produits dopants tout au long de ma carrière. Toutes les médailles et les victoires remportées lors des grands événements mondiaux l’ont été grâce au travail, à l’abnégation, à la patience et au sacrifice », a souligné le vice-champion du monde du 1500 m.

Les athlètes de très haut niveau sont soumis à de scrupuleuses obligations de localisation (adresse, stages, entraînements, compétitions) et doivent en plus renseigner chaque jour un créneau d’une heure et d’un lieu afin de pouvoir être testés de façon inopinée.

Trois manquements à ces obligations (un contrôle manqué, le « no show », ou des renseignements imprécis) en moins d’un an sont passibles de deux ans de suspension.

France 3 a évoqué dimanche soir une perquisition menée début septembre à l’Insep (Institut national du sport, de l’expertise et de la performance en France) et qui concernerait le champion olympique algérien Taoufik Makhloufi. Cette perquisition avait été menée par les gendarmes de l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique (OCLAESP).

« Je n’ai rien à voir avec cette affaire, je suis serein. C’est une tentative malsaine qui vise à nuire à ma réputation et à l’image d’un champion olympique. C’est une campagne calomnieuse. Ce n’est pas la première fois que je suis attaqué de la sorte. Ils cherchent à me dénigrer et à me faire du mal. Ils tentent de salir le sport algérien à travers ma personnalité, mais ils n’arriveront jamais à atteindre leur objectif », a affirmé le médaillé d’or du 1500 m aux JO-2012 de Londres.

Le natif de Souk Ahras, qui prépare les Jeux olympiques de Tokyo prévus l’été prochain, a estimé que cette malheureuse affaire ne va nullement le décourager en vue des prochains rendez-vous internationaux.

« Je vais poursuivre ma préparation le plus normalement du monde avec sérénité et détermination pour honorer l’Algérie lors des prochaines échéances internationales. Cette tentative malsaine, qui n’est pas la première du genre, va me motiver davantage pour pouvoir relever les prochains défis », a-t-il conclu.