Benbouzid : la situation au niveau des hôpitaux en nette

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, qui effectuait, vendredi, une visite à l’occasion d’El-Aïd El Adha à certains hôpitaux d’Alger. À l’issue de sa tournée, M. Benbouzid a déclaré que la situation au niveau des hôpitaux s’est « stabilisée et elle est en nette et en constante amélioration ».

Le premier responsable de la Santé en Algérie a constaté que la situation au niveau des hôpitaux s’est « stabilisée et elle est en nette et en constante amélioration » grâce aux nouvelles mesures entreprises dans le cadre de la prise en charge des personnes atteintes de la Covid-19 et la lutte contre la propagation de cette pandémie. Il a précisé également que ce qui a été « acquis » jusqu’à présent va aider son département à améliorer encore le dispositif.

Accompagné du ministre délégué chargé de la Réforme hospitalière, Ismail Mesbah et du Directeur de la santé publique au niveau du ministère, Yala Abderrahim, le Pr Benbouzid a souligné que « les hôpitaux ont moins de pression vu la disponibilité des lits », et ce, grâce aux nouvelles dispositions.

Djezzy Binatna

En effet, le ministère de la Santé avait adopté, depuis le 10 juin dernier, une nouvelle stratégie basée, notamment sur la réduction de la durée d’hospitalisation des patients à cinq (5) jours et la détermination, dans un second cas, des cas nécessitant une plus longue hospitalisation en fonction du degré de gravité et de complexité, en soumettant les cas asymptomatiques à un suivi médical en dehors de l’hôpital.

Les nouvelles dispositions ont permis d’ouvrir plus de 3.000 lits supplémentaires depuis le début du mois de juin, portant leur nombre total à 13.395 lits, outre l’augmentation des capacités et des moyens de traitement, par la mise à disposition de plus d’équipements de dépistage et de protection.

De leur côté, des médecins et paramédicaux, des différents établissements visités, ont affiché leur « satisfaction » quant à la « baisse de la charge » dans leurs services.

« Nous enregistrons, depuis quelque temps, moins de pression au sein des unités Covid-19 et ce, suite aussi à l’implication des polycliniques dans la prise en charge des patients légèrement atteints », ont déclaré les différents responsables de ces unités des hôpitaux de Aïn Taya, El Kettar et Zeralda.

Par ailleurs, le ministre a tenu à préciser aux personnels rencontrés sur place que sa visite aux unités Covid-19 s’inscrit dans le cadre du « soutien et encouragement » au corps médical et paramédical durant cette conjoncture difficile.

« Nous nous sommes déplacés pour vous souhaiter un très bon Aïd et vous encourager dans votre noble mission », a-t-il déclaré.