L'info c'est ici

L’histoire amazigh exposée à Grenade en Espagne

1 694

Le musée archéologique d’Alger a envoyé des pièces archéologiques à la ville espagnole de Grenade qui va accueillir dans deux jours, une grande exposition à l’Alhambra, consacrée à un pan de son histoire amazighe. Cette exposition qui sera Inaugurée le 5 décembre par la reine Letizia et étendue jusqu’au 21 avril 2020, elle permettra de montrer plus de 300 pièces inédites, qui reconstituent la vie des amazighs qui y ont élu domicile jusqu’à la fin du XVe siècle.

Selon le site local Granada Hoy, les pièces proviennent principalement de la Fondation Leila Mezian, du musée du Louvre et du musée archéologique d’Alger, pour cet événement d’envergure tenu en collaboration avec la Fondation Andalous Legacy, le Conseil de l’Europe et Antonio Malpica, professeur d’archéologie de l’Université de Grenade et commissaire de l’exposition.

Celui-ci explique au média qu’un espace sera consacré à «l’origine du monde berbère» qui sera abordée dans une approche historique et anthropologique. Un autre espace portera sur la traduction anthropologique des Berbères dans la péninsule ibérique : «Il est destiné à la collection de Leila Mezian sur les modes de vie des Berbères jusqu’à aujourd’hui», explique Malpica : «Sa contribution est si importante que son intention est de créer un musée dans la ville en permanence sur l’héritage amazigh», affirme-t-il au sujet de cette fondation mécène, qui permettra ainsi de donner une empreinte à la ville comme pont entre l’Afrique du Nord et l’Europe : «Si nous ne capitalisons pas sur notre passé et notre avenir commun, si nous commençons à fermer les frontières et à créer des guerres, aucune solution ne sera possible pour améliorer notre destin à nous tous», explique le professeur en soulignant ainsi le rôle de la culture dans le rapprochement entre les peuples.

 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept