L'info c'est ici

Alger: Marche des travailleurs pour dénoncer l’ingérence étrangère

121

L’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) a organisé, samedi à Alger, une marche pacifique à travers laquelle les participants ont dénoncé l’ingérence flagrante du Parlement européen dans les affaires internes de l’Algérie, appelant à la nécessité de préserver l’intégrité nationale en vue de faire face aux tentatives visant à déstabiliser le pays.

Lors de cette marche qui a débuté du siège de la Centrale syndicale au 1er mai, en passant par la Rue Hassiba Ben Bouali jusqu’à la place de la Grande Poste, les participants ont scandé des slogans rejetant l’ingérence étrangère dans les affaires internes du pays et appelant à la préservation de l’intégrité nationale et au resserrement des rangs, afin de faire face aux tentatives de déstabilisation de l’Algérie.

Ils ont, par ailleurs, exprimé leur soutien à l’Armée nationale populaire (ANP) pour son accompagnement des revendications du peuple, soulignant l’importance de la participation massive à l’échéance présidentielle du 12 décembre prochain, en vue de mettre en échec les plans des comploteurs contre l’Algérie et de ses ennemis, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Dans une déclaration en marge de cette marche, le Secrétaire général de l’UGTA, Salim Labatcha a affirmé que  » les forces étrangères hostiles à l’Algérie n’ont pas apprécié le caractère pacifique du Hirak populaire », ce qui les a poussées, a-t-il ajouté, à recourir à  » la politique de provocation à l’encontre du peuple algérien ».

L’Algérie vit  » une profonde mutation démocratique et s’apprête à organiser une importance échéance présidentielle qui aboutira au choix d’un président pour le pays, de manière transparente et régulière », a-t-il ajouté.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept