L'info c'est ici

L’autoroute Est-Ouest fermée à Lakhdaria par des citoyens, un véritable supplice pour les automobilistes

316

Des milliers automobilistes ont été pris au piège ce mardi sur l’autoroute Est Ouest au niveau de Lakhdaria.

En effet, , des dizaines de citoyens de différents quartiers de la municipalité de Lakhdaria qui se situe à 45 km au nord-ouest du chef-lieu de wilaya,  Bouira, ont fermé les portes du siège de l’algérienne des eaux (ADE) avant de fermer carrément l’autoroute à la circulation provoquant l’ire des automobilistes qui se dirigeaient vers Alger après la fête de l’AID.

Cette action, avons nous appris,  est la conséquence d’une protestation contre les services de l’ADE, principalement, après ce qui s’est passé pendant les deux jours de l’Aïd Al-Adha, durant lesquels les citoyens étaient privés d’eau.

Selon les manifestants, « La décision de fermer le siège de l’algérienne des eaux est un avertissement pour attirer l’attention des responsables de cette entreprise sur nos souffrances, en particulier en ces temps de fortes chaleurs et même pendant  les fêtes de l’Aïd » nous dira un protestant.

Un autre ajoutera « tout en sachant que notre localité n’est pas bien fournie en sources d’eau et autres points d’eau dont certains ont été fermé par les autorités en raison des risques de maladies hydriques,  cette rupture de plusieurs jours nous a grandement pénalisé ».

Faute d’interlocuteurs à même de leur venir en aide, d’après les explications des manifestants, ces derniers, en grand nombre, ont pris la décision de rallier directement un passage de l’autoroute pour le bloquer au niveau de la sortie de la ville de Lakhdaria. A ce niveau un grand désordre s’en est suivi, car, les usagers qui se dirigeaient vers la capitale Alger ont été pénalisés.

D’autres routiers, du moins ceux qui n’étaient pas pris dans l’engrenage de l’embouteillage, ont été contraints de contourner l’obstacle qui a bloqué le trafic routier en empruntant la RN 05, afin de pouvoir ainsi se rapprocher de leur destination.

Mais la question qui se pose c’est de savoir pourquoi les manifestants s’en prennent t-ils aux citoyens en fermant l’autoroute? Leurs droits ne s’arrêtent t-ils pas là ou commencent les droits des autres?