L'info c'est ici

Naima Salhi s’en prend à l’icone de la résistance Algérienne Djamila Bouhired

1 019

Naima Salhi, la présidente du Parti de l’Equité et de la Proclamation (PEP) ne cache plus ses intentions. Elle s’en prend directement à tous ceux qui rejettent l’arabo islamisme comme idéologie ou qui affichent une tendance moderniste.

Après avoir attaqué vainement -sans être inquiétée outre mesure par la justice algérienne et appelant même au meurtre du président du MAK, Ferhat Mehenni-, les habitants de la Kabylie, qualifié de supplétifs de la France, elle s’en prend désormais à tous ceux s’affichent avec le courant moderniste et républicain. Elle vient de s’en prendre cette fois ci et de manière violente à l’une des héroïnes de la Révolution, Mme Djamila Bouhired.

Dans une vidéo qu’elle diffusée sur sa page Facebook, Naima Salhi à a qualifié Mme Bouhired de création de la France : «Durant la Révolution, il y a des gens qui ont été créés et on a fait d’eux des héros comme Djamila Bouhired qui soutient les zouaves contre l’armée nationale populaire novembriste», écrit cette députée de Boumerdes.

Elle accuse Mme Djamila Bouhired de «trahison pour l’Algérie» et de «soumission» pour la France: «Désormais je ne te citerai plus en exemple». Ce n’est pas la première fois que Naima Salhi s’attaque à Mme Bouhired.

Il y a une année à l’occasion de la visite de Djamila Bouhired au festival Raconte-Arts à Tiferdoud en Kabylie, Naima Salhi l’a accusée «d’allégeance à la France coloniale». Un collectif de personnalités, d’universitaires et d’avocat a décidé de déposer plainte contre elle.

Naima Salhi représente  l’exemple type d’une fausse classe politique voulu par le système Bouteflika . La dame, qui n’a de de féminité que le nom, semble avoir des problèmes menstruels dans sa tète. Elle devrait sérieusement se soigner.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept