L'info c'est ici

Khalifa et Sonatrach I et II, deux dossiers explosifs exhumés par Gaid Salah

350

Ahmed Gaid Gaid Salah a clairement déclaré ce mercredi que les auteurs présumés des détournements et autres malversations au sein de Sonatrach et Khalifa seront traduits en justice. C’est la première fois dans l’histoire de ce pays qu’un haut gradé annonce et donne même des gages sur la traduction devant la justice de gros bonnets jusqu’ici épargnés et protégés par le système.

Le général de corps d’armée a aussi évoqué la conjoncture économique du pays des plus aléatoires et le phénomène de la corruption qui a gangrené le pays depuis vingt ans.

Selon le patron de la Grande muette la situation actuelle pourrait à terme se dégrader : «Comme il appartient à tout un chacun de comprendre et assimiler tous les aspects et les contours de la crise, durant la période à venir, notamment dans son volet socio-économique, qui s’aggravera davantage si les positions obstinées et les revendications irréalisables persistent, ce qui se reflète négativement sur les postes de travail et le pouvoir d’achat du citoyen, notamment au regard d’une situation régionale et internationale tendue et instable».

 L’autre volet lié à la corruption a été également commentée par le général-major qui a exhumé pour l’occasion de vieilles affaires telles que Khalifa et Sonatrach I et II, deux dossiers explosifs.

Il a souligné que la justice, qui a recouvert ses pleines prérogatives, «est désormais en mesures d’entamer des poursuites judiciaires» contre toute la bande impliquée dans les affaires de détournement et de dilapidation des fonds publics, et que la question s’étendra également aux affaires de détournement précédentes : «Dans ce contexte précis, nous soulignons que la justice, qui a recouvert ses pleines prérogatives, agira en toute liberté, sans contraintes aucunes, sans pressions ni ordres, pour entamer des poursuites judiciaires contre toute la bande impliquée dans les affaires de détournement des fonds publics et d’abus de pouvoir pour s’enrichir illégalement.

 A cet effet, nous rassurons l’opinion publique que la question s’étendra à tous les dossiers précédents, comme l’affaire d’El Khalifa, de Sonatrach et du Boucher et autres dossiers relatifs à la corruption qui ont occasionné des pertes considérables au trésor public» a-t-il. Mieux encore, le chef de l’armée a affirmé que ces poursuites s’étendront également aux affaires de détournement précédentes dont celles de Khalifa, Sonatrach et la plus récente celle de Kamel Chikhi dit «le Boucher», c’est-à-dire celle des 701 kg de cocaïne interceptée au large d’Oran : «Dans ce contexte précis, nous soulignons que la justice, qui a recouvert ses pleines prérogatives, agira en toute liberté, sans contraintes aucunes, sans pressions ni ordres, pour entamer des poursuites judiciaires contre toute la bande impliquée dans les affaires de détournement des fonds publics et d’abus de pouvoir pour s’enrichir illégalement», a souligné Gaid Salah.

Et d’ajouter : «A cet effet, nous rassurons l’opinion publique que la question s’étendra à tous les dossiers précédents, comme l’affaire Khalifa, Sonatrach et du Boucher et autres dossiers relatifs à la corruption qui ont occasionné des pertes considérables au Trésor public».

Reste cependant que l’affaire de l’autoroute Est-Ouest qui n’a pas encore livré tous ses secrets n’a pas été citée. L’ex ministre des Travaux publics Amar Ghoul est, dit-on, impliqué jusqu’au cou.

 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept