article 102
le chef d'état-major de l'armée

Le chef d’état major de l’armée, Ahmed Gaid Salah a mis ce samedi en garde les « parties » qui ont lancé une campagne de dénigrement contre l’ANP après que cette dernière a proposé d’utiliser l’article 102 de la constitution pour destituer le président de la république.

Le vice ministre de la défense nationale, a affirmé, à l’occasion d’une réunion avec les principaux responsables de l’armée, que la proposition de l’ANP entre dans le cadre des prérogatives constitutionnelles dont jouit l’armée Algérienne.

Le chef d’état major a averti les « parties » qui ont attaqué l’armée sans les nommer et affirme toutefois que ceux qui sont derrière cette campagne sont identifiés et les noms seront divulgués en temps opportun.

Ahmed Gaid Salah a réitéré par ailleurs l’attachement de l’armée à son peuple et aux revendications exprimées depuis le 22 février dernier par des millions d’Algériens.

Le règlement de crise passe, estime, Gaid Salah,  inéluctablement par l’application des articles, 7, 8 et 102 de la loi fondamentale.