Ultimate magazine theme for WordPress.

Kouninef: la fulgurante et silencieuse ascension d’un groupe

981

Les manifestants ont brandi pour cette 6eme marche consécutive des pancartes appelant tous les affairistes et hommes d’affaires proches du pouvoir à rendre ce qu’ils ont pris de l’Etat. En tête des personnes visées, la famille Kouninef, qui a réussi en ‘espace de quinze ans à amasser une fortune considérable.

Présent dans presque tous les secteurs vierges que l’Etat a ouvert au secteur privé, le groupe Kouninef s’est engouffré et a réussi à capter tous les marchés publics soumis pourtant à concurrence. Il y a quelques années, au summum de sa puissance, le patron du groupe KOUGC, Rédha Kouninef a livré le seul et unique entretien à un site électronique, proche du groupe ou il livrait sa perception des affaires en Algérie : «Nous nous sommes associés à des groupes internationaux. Ce qui nous a obligés à nous tirer vers le haut. KOUGC est devenu ce que l’on appelle un Général Contractor. Nous gérons le projet en EPC. En parallèle, nous avons lancé d’autres entreprises, comme celle gérée par mon frère qui prend en charge tout ce qui est génie civil. De plus, nous avons créé HCC, une entreprise qui s’occupe de tout ce qui est technique, comme la fibre optique. Cela ne sert à rien d’aller vers un métier, sans avoir le personnel qualifié. Vous allez perdre du temps, de l’argent et votre crédibilité. Avant d’aller ailleurs, je pense qu’il faut, d’abord, asseoir notre produit, notre savoir-faire et développer l’entreprise. Dans les années 1990, nous avons été la première entreprise algérienne privée à avoir fait des forages pétroliers, notamment pour Mobil. Nous avons même reçu des lettres de félicitations des sociétés pour lesquelles nous avons travaillé. Une expérience très intéressante, même si elle était à l’état embryonnaire. Vous savez très bien que le privé est perçu bizarrement chez nous. Or, c’est la locomotive même d’un pays. Aujourd’hui, nous sommes 5 000 employés dont 20% d’étrangers. Tout à un rapport avec les besoins et les attentes des gens. Il y a aussi les rencontres et les opportunités qui se présentent à vous. Quand nous nous sommes lancés dans la fibre optique nous avons remarqué que les entreprises qui réalisaient les travaux étaient souvent des entreprises étrangères, et pas forcément très professionnelles. Pour l’eau, et puisque nous activons dans les travaux publics, c’est donc un cheminement logique. Nous avons répondu aux appels d’offres. Notre expérience et notre professionnalisme nous ont fait gagner beaucoup de projets. Nous ne sommes, bien entendu, pas les seuls. Il existe d’autres entreprises professionnelles. D’ailleurs, je voudrais signaler une chose très importante. Ce n’est pas parce que nous sommes concurrents que l’on est ennemis. Au contraire, cela doit nous motiver pour mieux nous développer. Nous continuons dans les secteurs porteurs, comme les technologies nouvelles, notamment dans la fibre optique. Nous restons toujours à l’écoute des changements et des opportunités, surtout par rapport aux lois. Il existe encore des secteurs où l’investissement n’est pas autorisé. Peut-être que cela changera, on sera peut-être intéressés à ce moment-là. Nous réfléchissons toujours pour des projets innovants et porteurs. Personnellement, je crois en l’Algérie. C’est mon père qui m’a inculqué ces idées. Nous avons un potentiel très important. À nous de le développer» disait-il avec une superbe à faire pâlir d’envie les plus grands capitaines d’industrie.

Son groupe KouGC est une entreprise  du secteur du bâtiment et travaux publics. Elle est spécialisée dans le génie civil et l’hydraulique. Elle fait partie du groupe familial Kouninef. La famille Kouninef s’est lancé dans les travaux publics dans les années 1970 puis dans l’importation de matériaux de construction dans les années 1990. Depuis les années 2000, elle a obtenu des contrats très important dans l’hydraulique et le génie civil comme l’équipement d’une extension du métro d’Alger. Enfin le groupe est l’un des actionnaires majoritaires de la société mixte Swissport-Algérie spécialisée dans la maintenance des avions qui active en Algérie depuis 2012. Toutes les compagnies étrangères qui traitaient avec Air Algérie ont rompu leur contrat avec la compagnie nationale pour signer avec cette nouvelle société.

Les derniers marchés obtenus par le groupe Kouninef

2 mars 2018

L’homme d’affaires Réda Kouninef, a obtenu un marché de sécurité auprès de l’Entreprise nationale des grands travaux pétroliers (ENGTP). L’entreprise Secur Group, propriété du milliardaire, a obtenu au mois dernier un important marché pour la protection, la surveillance et l’escorte des produits sensibles dans la zone d’In Amenas (Illizi). Le marché d’une valeur de plus de 800 millions de DA, a été adjugé le 19 février dernier par l’ENGTP, filiale de Sonatrach. À noter que Secur Group est une filiale du groupe KouGC dont la fondation remonte à 1971. Pour rappel également, le milliardaire Réda Kouninef aurait même proposé une levée de fonds de 300 millions de DA (30 milliards de centimes) pour financer une éventuelle campagne de Bouteflika en 2019  ou de son frère et conseiller spécial Saïd Bouteflika, dans le cas où l’un d’eux se présenterait aux prochaines élections présidentielles. Pour rappel, c’est dans la zone d’In Amenas, située pas loin de la frontière avec la Libye, que le groupe terroriste AQMI a ciblé, en 2013, le site gazier de Tiguentourine.

Mai 2018

Sonatrach offre un marché à 2 milliards DA à Redha Kouninef

 Redha Kouninef a obtenu un important marché avec le groupe public pétrolier SonatrachLe groupe KouGC, a raflé le 24 avril dernier le contrat de réalisation d’une base-vie de Sonatrach au niveau du gisement gazier TFT (Tin Fouyé Tabankort) à Ghadamès. Ce gisement est exploité par Total, Repsol et Sonatrach. Pas spécialisé dans les infrastructures préfabriquées, l’entreprise bénéficierait, selon la même source, de la politique dite d’algérianisation des contrats de sous-traitance. Avec ce nouveau contrat, Kouninef devient l’homme d’affaires préféré du PDG de la Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour qui, d’ailleurs, avait offert en mars dernier un important marché de sécurisation d’ENGTP (filiale de Sonatrach) à la société de gardiennage armé Secur Group, elle aussi détenue par ce magnat du BTP.

Dernière publication sur Ahmed Kouninef dans la Feuille officielle suisse du commerce (FOSC) :

Radiation du CA / Direction vice-directeur (à signature individuelle) : VD Mutations KAIZER GAZ CONSTRUCTION INTERNATIONAL (KGCI) Ltd, précédemment à Meyrin, CH-660-1770002-2 (FOSC du 29.10.2004, p. 7). Siège transféré à Jouxtens-Mézery, en Flusel, c/o Noah Kouninef. Statuts primitifs du 9 septembre 2002 modifiés en conséquence le 16 février 2006. But : activités pétrolières et parapétrolières ; génie civil, travaux hydrauliques, électriques et de montage. Capital-actions : CHF 100000, libéré à concurrence de CHF 50000, divisé en 100 actions au porteur de CHF 1000. Organe de publication : Feuille officielle suisse du commerce. Kouninef Ahmed, dont la signature est radiée, et Basic André, inscrit sans signature, ne sont plus administrateurs. Kouninef Noah, d’Appenzell, à Jouxtens-Mézery, reste seul administrateur et signe désormais individuellement. Nouveau réviseur : COFIDOR FIDUCIAIRE Sarl, à Lausanne. Journal no 2267 du 22.02.2006 03264910

Radiation du CA / Direction vice-directeur (à signature individuelle) : VD Mutations LITL SA, précédemment à Meyrin, CH-660-0818003-1 (FOSC du 29.10.2004, p. 7). Siège transféré à Jouxtens-Mézery, en Flusel, c/o Noah Kouninef. Statuts primitifs du 11 avril 2003 modifiés en conséquence le 16 février 2006. But : étude d’équipement, de travaux hydrauliques et électriques sous haute tension (HT) et moyenne tension (MT) ; livraison et pose de pipelines. Capital-actions : CHF 100000, libéré à concurrence de CHF 50000, divisé en 100 actions au porteur de CHF 1000. Organe de publication : Feuille officielle suisse du commerce. Kouninef Ahmed, dont la signature est radiée, et Basic André, inscrit sans signature, ne sont plus administrateurs. Kouninef Noah, d’Appenzell, à Jouxtens-Mézery, reste seul administrateur et signe désormais individuellement. Nouveau réviseur : COFIDOR FIDUCIAIRE Sarl, à Lausanne. Journal no 2202 du 21.02.2006 03262334

Inscription au CA / Direction vice-directeur (à signature individuelle) : GE Mutations KAIZER GAZ CONSTRUCTION INTERNATIONAL (KGCI) Ltd, à Meyrin, activités pétrolières et parapétrolières, etc. (FOSC du 25.02.2003, p. 6). Kouninef Karim n’est plus administrateur ; ses pouvoirs sont radiés. Administration : Kounineff Noah, d’Appenzell, à Jouxtens-Mézery, président, avec signature collective à deux, Kouninef Ahmed, d’Appenzell, à Jouxtens-Mézery, vice-président, avec signature individuelle, et Basic André, secrétaire, lequel n’exerce plus la signature sociale. Journal no 6490 du 02.06.2004 02298250

Ci-après la liste des mandats passés et actuels de Ahmed Kouninef. Dans des entreprises et organisations. Ici vous découvrirez également tout ce qui a été publié sur Ahmed Kouninef dans la Feuille officielle suisse du commerce (FOSC). Vous trouverez d’autres informations, notamment financières, sous les menus correspondants.

Ahmed Kouninef

Extrait des anciens mandats de Ahmed Kouninef dans des sociétés suisses :

LITL SA en liquidation (en liquidation)

Conseil d’administration

Vice-directeur

Bis 27.02.2006

ALMASS International Ltd en liquidation (faillite terminée)

Conseil d’administration

Vice-directeur