Ultimate magazine theme for WordPress.

Des centaines d’avocats marchent à Alger

50

Plusieurs centaines d’avocats en robes noirs ont marché ce samedi à Alger contre le prolongement du 4e mandat, et ce en réponse à un appel à une marche nationale lancée la semaine passée.

« Avocats au coté du peuple », lit-on sur les pancartes brandies par les avocats qui se sont déplacés de plusieurs wilayas du pays.

Au début de la matinée, les avocats ont d’abord tenu un sit-in à la Grande-Poste. Ils se sont réunis peu après 09H pour exiger le “respect de la Constitution et à ses lois”.

«  Y’en a marre de ce pouvoir, système dégage, FLN dégage »  scandaient les manifestants, mais également des slogans de soutien au peuple. Ils ont ensuite entamé leur marche, en empruntant la Rue Pasteur pour se diriger vers la Place Audin.

Deux groupes affluaient à la Place Maurice Audin. L’un avait emprunté l’avenue pasteur et le tunnel des facultés et l’autre arrivait du côté de la rue Didouche Mourad avant de se regrouper à la place Audin. « La famille de la défense s’est rassemblée aujourd’hui pour dire game over (la partie est finie) »  a déclaré Noreddine Benssad, un des ténors du barreau d’Alger et un militant des droits de l’homme,

Rappelons que jeudi, les avocats avaient tenu aux côtés des magistrats un sit-in au tribunal de Sidi M’Hamed, à la rue Abane Ramdane à Alger, pour dénoncer les pressions subies par les juges et les procureurs et appeler à une “justice indépendante”.

Ce rassemblement a été organisé en soutien avec le juge Abdelkader Meslem, président de la section correctionnelle du tribunal de Sidi M’Hamed-Alger, suspendu sur instructions de la tutelle pour avoir refusé “d’appliquer des ordres dans des affaires d’arrestations liées” au mouvement populaire que connait l’Algérie depuis le 22 février.