Ultimate magazine theme for WordPress.

Lots de jus Rouiba détruits en Libye : Othmani dénonce « une main étrangère » qui veut « casser le Made in Algéria»

119

Le Directeur Général de NCA-Rouiba SPA, Sahbi Othmani a dénoncé ce mardi 19 février « une main étrangère » qui veut saboter et « casser les produits algériens sur le marché international », en réaction à destruction en Libye d’un lot de ses produits, assurant toutefois que les produits en question sont parfaitement conformes.

C’est « une guerre déclarée et méthodique menée contre le produit Made in Algeria et qui s’exporte à l’étranger. Notre dynamique à l’export dérange déjà certains pays », a t-il declaré, lors d’une conférence de
presse tenue ce au siège de son usine, pour mettre fin à toutes les spéculations possibles autour des photos qui ont circulé quelques jours auparavant, sur lesquelles on pouvait voir certains produits de
la marque Rouiba ayant fait l’objet de destruction par les services douaniers libyens. Il a expliqué que « Ceci présage sur ce que sera la guerre commerciale demain hors des frontières de l’Algérie »

L’intervenant a fait savoir que pour cette affaire de destruction des produits Rouiba, concerne   des produits « périmés en raison d’un stockage prolongé ». La marchandise en question avait été expédiée en juin 2018 et qu’elle n’a pas été distribuée dans les délais. « Il est clair que cette affaire a été manipulée pour nuire aux produit algérien », a t-il dit convaincu.

Sahbi a toutefois assuré que « Tous ses produits sont conformes non seulement aux normes libyennes, mais aussi, à toutes celles des marchés étrangers dans lesquels la marque est présente dont le marché
espagnol, français et canadien ».

Selon l’intervenant, ces derniers qui avaient invoqué « la non-conformité de ces produits aux normes libyennes, en termes de teneur en fruit par rapport à ce qui est mentionné sur l’étiquetage
concernait un lot de cinq milles caisses faisant partie d’un lot plus important de cent quarante mille caisses sur lequel la teneur en fruit était conforme », a t-il expliqué, ajoutant que si « il s’agissait
d’un problème de qualité, c’est toute la marchandise qui aurait été détruite et non pas les 5000 seulement » .

Cependant ce prétexte de non-conformité n’a pas été prouvée ni par les analyses effectuées en Libye, comme elle n’a pas été déterminée dans les rapports qui nous est parvenu, d’autant plus qu’il s’agit d’un
produit très prisé par les libyens », précise le patron de NCA Rouiba, document à l’appui.

Malgré cette « campagne » qui cible les produits algériens, que Sahbi Othmani qualifie de « non événement », considéré que certes elle a eu un « impact médiatique », en Algérie mais « pas en Libye ». « Y a aucun problème avec nos partenaires libyens avec lesquels on s’est entretenu hier, et tout est rentré dans l’ordre. Le marché libyen est un marché potentiel qui nous intéresse ou en continu à nous déployer
», a t-il précisé

Cette campagne « nous a permis de prendre conscience de l’importance de notre entreprise en Algérie et ailleurs. Pour qu’un produit algérien s’imposer sur le marché extérieur nécessite que l’économie
algérienne soit solidaire.

Car l’Algérie est regardée par d’autres parties prenantes », a t-il estimé, rappelant que les produits Rouiba,
en particulier, et tous les produits algériens destinés à l’exportation, « jouissent d’une excellente réputation auprès des consommateurs des marchés vers lesquels ils sont destinés. Faisant l’objet d’amélioration continue, ces derniers répondent à tous les standards internationaux en termes de qualité et de packaging ».

Par ailleurs, pour se démarquer de la concurrence, l’entreprise va mettre sur le marché une vingtaine de nouveaux produits outre une nouvelle gamme de jus « très concentré pour enfants » commercialisé
depuis une semaine.