Ultimate magazine theme for WordPress.

Selon une enquête du ministère de la Santé: L’Age moyen de consommation de tabac est de 17 ans

31

L’Age moyen du début de consommation de tabac fumé pour les deux sexes et indépendamment de l’âge était de 17,6 ans. Le nombre moyen d’années de consommation de tabac était de 18,3 ans. C’est ce qui ressort de l’enquête nationale sur la mesure du poids des facteurs de risque des Maladies Non Transmissibles selon l’approche STEPwise de l’OMS dont les résultats viennent d’être rendus publics par le ministère de la santé. L’enquête révèle aussi que la prévalence de la consommation de tabac chez les fumeurs actuels était de 16,5%. (H: 32,2% et F 0,4%). Cette fréquence était de 14,3% chez les fumeurs actuels quotidiens et de 10,9% chez les anciens fumeurs quotidiens.   Parmi les fumeurs actuels, 97,6% ont déclaré fumer des cigarettes manufacturées ou industrielles.  Le nombre moyen de cigarettes manufacturées ou industrielles fumées par jour était de 15 cigarettes.

Près de 25% des répondants ont déclaré avoir remarqué des affiches ou panneaux publicitaires sur la cigarette dans les magasins vendant des cigarettes (Hommes : 34,2%, Femmes: 16,9%)  69,9% ont déclaré avoir remarqué des mises en garde sanitaires sur les paquets de cigarettes  58,7% ont déclaré que les mises en garde les avaient poussé à envisager d’arrêter de fumer.

Concernant la consommation d’alcool, la prévalence était de 4,1% chez les hommes les 30 derniers jours et de 2,4% les 12 deniers mois ayant précédé l’enquête. Près de 11 % ont déclaré s’être abstenus les 12 derniers mois et 82,6% n’ont jamais consommé d’alcool, 2,4 % ont déclaré s’être abstenus les 12 deniers mois pour des raisons de santé. L’effectif de femmes consommatrices d’alcool était très faible (n=19).

Près de 60% des consommateurs d’alcool sont des consommateurs à risque (plus de 40 gr par jour),  36% de consommation élevée, 23,5% de consommation intermédiaire,  40,4% de consommation modérée.

Pour ce qui est de l’hygiène alimentaire, l’enquête révèle sur la consommation de fruits et légumes que le nombre de jours de consommation de fruits au cours d’une semaine type de l’année était en moyenne de 3,3 j/s. Ce nombre était de 5,5 j/s pour les légumes. Le nombre déclaré de portions consommées au cours d’une journée type de l’année était en moyenne de 0,9 pour les fruits et de 2,1 pour les légumes. Le nombre déclaré de portions de fruits ou de légumes consommées par les répondants au cours d’une journée type de l’année était en moyenne de 3,0. – 85,3% des répondants ont déclaré consommer moins de 05 portions de fruits et de légumes par jour sans différence significative selon le sexe ni selon l’âge.

Au sujet de la consommation de sel, 23,5 % des sujets enquêtés ont déclaré ajouter, (toujours ou souvent), du sel ou des assaisonnements salés au moment de la préparation des repas. Ce pourcentage était d’autant plus élevé que les répondants étaient jeunes.  17,0 % des répondants ont déclaré consommer (toujours ou souvent) des aliments transformés riches en sel avec une prédominance masculine et pour les sujets jeunes.

Sur la consommation de matières grasse, 93,2% des répondants ont déclaré utiliser de l’huile végétale pour la préparation des repas.  Consommation de repas préparés en dehors du domicile:· 1,6 repas par semaine avec une nette prédominance masculine (2,4 pour les hommes versus 0.8 pour les femmes). Près de 85,8% des répondants ont déclaré être conscients des risques engendrés par une consommation excessive de sel sur la santé avec une prédominance féminine 87,9 % vs 83,7% pour les hommes.

Aussi, 23,5 % des sujets enquêtés ont déclaré ajouter, (toujours ou souvent), du sel ou des assaisonnements salés au moment de la préparation des repas. Ce pourcentage était d’autant plus élevé que les répondants étaient jeunes.  17,0 % des répondants ont déclaré consommer (toujours ou souvent) des aliments transformés riches en sel avec une prédominance masculine et pour les sujets jeunes. La Consommation de matières grasses: 93,2% des répondants ont déclaré utiliser de l’huile végétale pour la préparation des repas.

S’agissant des antécédents de maladies cardiovasculaires, 5,6% des personnes interrogées ont déclaré avoir eu une crise cardiaque ou une douleur à la poitrine due à une maladie cardiaque (angine de poitrine) ou un accident vasculaire cérébral soit 5,0% d’hommes et 6,1% de femmes. Cette fréquence augmente avec l’âge passant de 4,4 % chez les 18-29ans à 10,7% chez les 60-69 ans.  Prévention et traitement des maladies cardiaques 4.2 % des répondants prennent actuellement de l’aspirine régulièrement pour prévenir ou traiter les maladies cardiaques: 4,9% de femmes et 3,5% d’hommes. Cette fréquence augmente avec l’âge passant de 1,2 % chez les18-29 ans à 19,2% chez les 60-69ans. 2,7% des répondants sont sous statine régulièrement pour prévenir ou traiter les maladies cardiaques: 3,0% des femmes et 2,4 % des hommes. Cette fréquence augmente avec l’âge passant de 0,5 % Chez les 18-29 ans à 14,0 % chez les 60-69ans.

Par ailleurs, il est noté dans les résultats de cette enquête que près d’un quart, soit 23,7% des répondants, n’ont pas respecté les recommandations de l’OMS. Cette proportion a augmenté avec l’âge, 32,8% chez les plus de 60 ans et était plus importante chez les femmes.