Boycott de la langue arabe par les lycéens en Kabylie: Le phénomène prend de l’ampleur

Date:

Environ une dizaine de lycées sont entrés en grève de langue arabe depuis quelques jours pour suivre le mouvement de protestation lancé sur les réseaux sociaux.

Parmi les régions qui boycottent l’enseignement de l’arabe, nous comptons Tasaft Uguemoun, Tizi-Ghennif, Fréha, Mâatkas, Makouda, Mekla, Djamâa Saharidj, Bouzeguen. De plus en plus de lycées en Kabylie boycottent l’enseignement de la langue arabe en guise de protestation contre le rejet de l’enseignement de la langue amazighe dans les autres régions.

Après le lycée des At Zmenzer, la campagne de boycott de la langue arabe, conduite sur les réseaux sociaux, s’étend à présent dans toute la wilaya de Tizi-Ouzou. 

En effet, l’appel anonyme lancé sur les réseaux sociaux, il y a quelques semaines de cela pour le boycott de la langue arabe s’est largement propagé dans plusieurs lycées, aux quatre coins de la wilaya de Tizi-Ouzou.

Les lycéens des Ouadhias et ceux de Tizi n’Tlata ont gelé les cours ce matin. Par la suite, ils se sont donné rendez-vous au centre-ville pour improviser une marche.

De même, à Bouzguene où les cours d’arabe sont également boycottés : les lycéens ont improvisé une marche sous le même mot d’ordre que celui des Ouadhias : «Ma Ulac Tamazight, Ulac Taɛrabt» (s’il n’y a pas de Tamazight, il n’y a pas d’arabe) après avoir observé un sit-in. 

Une première dans les annales de l’éducation nationale. Les élèves du Lycée des At Zmenzer (Beni Zmenzer) sis au chef lieu de la commune homonyme, rattachée à la daira des At Douala (Beni Douala), située à 11 km de la ville de Tizi-Ouzou en Kabylie, ont boycotté l’enseignement de la langue arabe. 

Les élèves ont répondu, à un appel anonyme  lancé sur les réseaux sociaux depuis quelques semaines en réaction à un sit-in tenu par des parents d’élèves contre l’enseignement de tamazight dans la wilaya de Jijel.

Les élèves revendiquent le «principe de réciprocité». Rappelons le, un sit-in a été organisé, au mois de septembre passé, par les parents d’élèves de l’école primaire Benchouib Rachid dans la wilaya de Jijel située au nord-est du pays à environ 314 km à l’est d’Alger, pour protester contre l’enseignement obligatoire de tamazight à leurs enfants.

Choisie comme une wilaya pilote pour la généralisation de l’enseignement de tamazight, l’académie de Jijel a sélectionné l’école en question pour véhiculer l’expérience.

Selon des parents d’élèves contestataires qui s’exprimaient devant les journalistes présents sur place l’enseignement obligatoire de Tamazight «doit s’appliquer sur tous les élèves du territoire national» et non seulement pour leurs enfants uniquement. Ils dénoncent également un programme déjà chargé.

Le phénomène s’est répété, notamment à Alger où une enseignante de tamazight à Hussein Dey s’est retrouvée avec un seul élève en classe, les autres enfants n’étant pas venus sur instigation de leurs parents.

En réaction, des jeunes de Boghni, Ouadhias, Larbaa-Nath Irathen, Bouzeguène, Akbou, mais aussi dans les Aurès, ont refusé d’étudier la langue arabe. Certains sont même sortis dans la rue pour manifester leur colère.

L’action menée par les lycéens des At Zmenzer a paralysé l’établissement scolaire classé deuxième meilleur lycée en matière de réussite à l’examen du baccalauréat 2018 dans la wilaya de Tizi-Ouzou qui s’est maintenue à son tour, pour la dixième année consécutive à la première place du classement national.

Le boycott de l’enseignement de la langue arabe par les lycéens ouvre un nouvel épisode dans le combat identitaire mené depuis plusieurs dizaines d’années en Kabylie. Le rappel du ministère de l’Education nationale indiquant que «tamazight n’est pas facultative» n’aura donc rien changé à la donne. Pour l’heure, les autorités restent sans réaction.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Accidents de la route : 62 morts et 323 blessés en une semaine

Les services de la Gendarmerie nationale (GN) ont enregistré...

Les Etats-Unis mettent leur veto à l’admission de la Palestine comme Etat membre de plein droit à l’ONU

Le Conseil de sécurité de l'ONU a refusé jeudi...

Laagab limoge le PDG du quotidien El Djoumhouria

Le ministre de la Communication, M. Mohamed Laagab a...

Algérie-Otan : Le Général d’Armée Saïd Chanegriha reçoit l’Amiral Rob Bauer

Le Général d’Armée Saïd Chanegriha, Chef d'Etat-major de l'Armée...