Said Benikene, directeur général exécutif du groupe Cevital répond à Djelloul Achour «Vous n’êtes qu’un instrument dans cette affaire»

Date:

Le directeur général exécutif du groupe Cevital Said Benikene a réagi aux déclarations faites ce dimanche 5 août par Djelloul Achoura, PDG du Groupe Services Portuaires (Serport), à propos du blocage de l’importation par sa société de matériel industriel destiné à la réalisation d’une usine de trituration à Bejaïa.  «M. Djelloul Achour persiste dans le mensonge pour couvrir un acte de sabotage économique», a dénoncé M. Benikene dans une déclaration écrite reprise par la presse.

Le responsable de Cevital est catégorique : les conteneurs importés via le port de Skikda début juillet «ont bel et bien été dédouanés le 8 juillet. Ils n’ont été repris que le 18 juillet, soit 10 jours après leur sortie du port» dit-il dans une mise au point.

Djelloul Achour avait indiqué que «les équipements de trituration saisis par le port de Skikda, après avoir été dédouanés et sortis par Cevital, n’ont en réalité pas été dédouanés», a ajouté M. Benikene. Mais selon ce dernier, Cevital s’appuie sur des documents de douane remis à la presse qui prouvent que le dédouanement du matériel de trituration a été enregistré à la date du 8 juillet 2018. Ces documents sont en l’occurrence le document D10 tamponné par les douanes, le bon à enlever qui autorise la sortie des équipements de trituration du port après leur dédouanement et la quittance de paiement des droits de timbre.

Ces documents contredisent les propos tenus dimanche dernier par Djelloul Achour et selon lesquels le matériel importé par Cevital via le port de Skikda «n’a pas été dédouané».

Le responsable du groupe Cevital indique que le blocage du projet industriel du groupe Cevital est «un blocage injustifiable car illégal» au regard de toutes les réglementations existantes : «M. Achour n’est qu’un instrument dans cette affaire dont la première victime est malheureusement l’économie de notre pays. Sinon, pourquoi tant de mystères sur les autorisations que nécessiterait ce projet et pourquoi le ministre de tutelle de M. Achour ne s’exprime-t-il pas sur ce dossier ?», a conclu le cadre du groupe Cevital.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Les agriculteurs et les professionnels appelés à se mobiliser pour assurer le succès du RGA

Le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Youcef...

RGA : une opération d’envergure nationale sur la voie de la sécurité alimentaire

Bien plus qu'une simple collecte de données, le Recensement...

Le projet « Phoenix Biotech » de transformation de la datte important pour l’économie du pays

Le projet "Phoenix Biotech" de transformation de la datte...

Algérie-Belgique : signature d’un accord de partenariat en matière de prise en charge médicale

Un accord de partenariat a été signé, samedi à...