Une manifestation à Bruxelles contre l’agression sioniste à Ghaza dispersée par la police

Date:

La police a fait usage de canons à eau et de gaz lacrymogène mercredi pour disperser une manifestation à Bruxelles de quelque 300 personnes protestant contre les bombardements sionistes sur la bande de Ghaza.

La veille, un rassemblement au même endroit avait été dispersé de la même manière, entraînant des condamnations d’Amnesty International et de la Ligue des droits humains.

Les manifestants, portant des keffiehs et agitant des drapeaux palestiniens, se sont réunis mercredi en fin d’après-midi à Uccle, commune du sud de l’agglomération bruxelloise.

Amnesty international a demandé mercredi une enquête sur cette dispersion, estimant que « l’absence d’autorisation ne constitue pas une raison suffisante pour mettre fin à la manifestation, encore moins de recourir à la force ». La LDH avait aussi appelé les autorités « à respecter le droit à la manifestation pacifique et à garantir le droit à l’expression publique des citoyen·nes ».

L’Allemagne appelle l’entité sioniste à se plier au droit international

Le chancelier allemand Olaf Scholz a appelé l’entité sioniste à se plier au droit international et à assurer que l’aide humanitaire puisse être acheminée vers la bande de Ghaza, en proie à une agression génocidaire depuis près de huit mois.

C’est ce qui ressort d’une conférence de presse tenue mercredi avec le président français, Emmanuel Macron, à l’issue de la réunion du conseil des ministres franco-allemand dans la ville de Mesberg, dans l’est de l’Allemagne. Selon le chancelier allemand, l’entité sioniste « doit se plier au droit international et veiller à ce que l’aide humanitaire parvienne à la population sinistrée de la bande de Ghaza… ».

Commentant le massacre sioniste perpétré dimanche soir contre des tentes de personnes déplacées à Rafah, au sud de Ghaza faisant au moins 45 martyrs, Scholz a déclaré : « Nous avons été informés de l’incident tragique survenu à Rafah. Un camp de réfugiés a été bombardé et de nombreux innocents ont été tués ». Et de poursuivre: « Cet incident montre une fois de plus pourquoi l’Allemagne, comme de nombreux autres pays, n’a eu de cesse de s’opposer à une vaste attaque au sol à Rafah ».

L’agression génocidaire sioniste en cours contre Ghaza depuis le 7 octobre 2023 a fait 36.171 martyrs et 81.420 blessés, selon un bilan communiqué mercredi par les autorités palestiniennes de la Santé, soulignant qu’un certain nombre de victimes palestiniennes se trouvaient encore sous les décombres et sur les routes, et que les forces de l’occupation empêchaient les ambulances et les équipes de la Protection civile de leur porter secours.

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Agressions sionistes contre Ghaza : 37.337 martyrs

L'agression génocidaire sioniste contre la bande de Ghaza a...

Guterres exprime sa solidarité avec les musulmans qui ne pourront pas célébrer l’Aïd El Adha avec leurs proches

Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a...

Plus de 9.300 Palestiniens détenus dans les prisons de l’occupant sioniste

L'occupant sioniste continue de détenir plus de 9.300 Palestiniens...

Amar Bendjama : Le principe de tolérance, mis à rude épreuve par les colonisateurs

Le représentant permanent de l’Algérie à l’ONU, l’Ambassadeur Amar...