Congrès de la FNTPGC : l’Algérie avance à pas sûr vers une économie diversifiée

Date:

Le représentant du ministre de l’Energie et des Mines, Rachid Nadhir a déclaré, samedi à Oran, que l’Algérie avance à pas sûr « vers une économie forte et diversifiée ».

Dans l’allocution qu’il a prononcée lors du 5è Congrès de la Fédération nationale des travailleurs du pétrole, du gaz et de la chimie (FNTPGC), affiliée à l’UGTA, M. Nadhir a affirmé que « les pouvoirs publics œuvrent inlassablement à mettre les travailleurs du secteur de l’Energie dans les meilleures conditions, afin de relever le défi auquel fait face l’économie nationale ».

Il a ajouté que « pour que le défi soit relevé, il faut gagner le challenge de la continuité pour atteindre le leadership à l’échelle internationale dans le domaine des hydrocarbures, en fédérant les efforts des travailleurs du secteur, qui est la locomotive de l’économie nationale,et ce, sous la bannière de l’Union nationale des travailleurs algériens ».

De son côté, le représentant du Président-Directeur général de Sonatrach, Omar Bouri, dans son intervention a affirmé que « Sonatrach, qui constitue la locomotive de l’économie nationale, œuvre inlassablement à se hisser à des niveaux élevés dans la production et l’investissement, afin de consolider de fortes recettes en devises ».

Il a ajouté que pour atteindre cet objectif, « le Groupe pétrolier national a élaboré un programme ambitieux en phase avec les transformations et les mutations que connaît, à l’échelle mondiale, le secteur de l’Energie, notamment le passage de l’énergie fossile aux énergies renouvelables ».

M.Bouri a, d’autre part, affirmé que la direction de Sonatrach « est pleinement disposée à écouter les préoccupations des travailleurs du secteur et à les prendre en charge ».

Le représentant du P-DG de Sonatrach a appelé les travailleurs et leurs représentants « à se mobiliser et à mettre en œuvre le plan d’action de la société et ses défis et à faire face aux mutations que le monde connaît dans les secteurs de l’Energie et des Mines ».

De son côté, le wali d’Oran, Saïd Sayoud a salué « le rôle leader » des travailleurs du secteur des Hydrocarbures, sous la bannière du groupe Sonatrach, qui « est considéré comme la base de l’économie nationale et qui conduit le processus de transition vers des énergies renouvelables et propres ».

Le même responsable a rappelé la grande performance réalisée par l’une des filiales de Sonatrach, dans le cadre du projet de l’usine de dessalement d’eau de mer de Cap Blanc, dans la commune d’Aïn El-Kerma (wilaya d’Oran) devant être opérationnelle au mois de décembre prochain.

Le wali d’Oran a salué la « haute qualité » du projet, dont le management et la réalisation sont assurés par des « bras algériens ».

Il convient de souligner qu’outre le représentant du ministre de l’Energie et des Mines, le Congrès a également vu la présence du représentant du ministère de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, ainsi que de représentants d’organisations syndicales arabes et africaines et des autorités locales de la wilaya d’Oran.

APS

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Relizane : le CRA lance une campagne d’aides en faveur de 1.000 familles

Le Croissant rouge algérien (CRA) a lancé, samedi à...

Tiaret : mise en service du projet d’alimentation en eau potable à partir du bassin Chott Chergui

Le ministre de l'Hydraulique, Taha Derbal, a supervisé, vendredi...

Oran : sortie de la 54ème promotion à l’Ecole supérieure de l’Air de Tafraoui

Le Commandant des Forces aériennes, le Général-major Mahmoud Laaraba,...

Zahana : taux d’avancement des travaux d’extension du métro d’Alger à 99 %

Le ministre des Transports, Mohamed El Habib Zahana a...