Le président Tebboune se rendra lundi à Tunis

Date:

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, se rendra à Tunis demain, lundi, à l’invitation de son homologue tunisien Kaïs Saïed pour participer à la première réunion consultative entre l’Algérie, la Tunisie et la Libye. Cette annonce a été faite par la Présidence tunisienne sur ses réseaux sociaux. Le président du Conseil présidentiel libyen, Mohamed Younes El Menfi, a également été invité à cet événement.

Cette réunion tripartite, prévue au palais de la République tunisienne à Carthage, fait partie d’un nouveau cadre de concertation et de coordination entre les trois dirigeants, décidé début mars à Alger. Le président Tebboune avait réuni ses homologues tunisien et libyen à la fin des travaux du 7e sommet du GECF pour discuter des résultats du forum et des conditions dans la région du Maghreb.

Les trois dirigeants ont convenu de l’importance d’intensifier et d’unifier leurs efforts pour faire face aux défis économiques et sécuritaires auxquels sont confrontés ces trois pays d’Afrique du Nord. Ils ont décidé de tenir une réunion tripartite maghrébine tous les trois mois, dont la première aura lieu après le Ramadhan en Tunisie.

Cette initiative a été lancée par l’Algérie pour combler le vide laissé par l’Union du Maghreb arabe (UMA), dans le but de créer une nouvelle dynamique régionale. Le président Tebboune a souligné lors d’une entrevue avec les médias nationaux que cette démarche visait à coordonner les efforts et à parler d’une seule voix, formant ainsi un ensemble régional pour unifier la position des pays membres sur de nombreuses questions internationales.

Il a précisé que cette démarche n’était pas dirigée contre d’autres États et que la porte était ouverte aux pays de la région qui souhaitaient y adhérer. Le président Tebboune a rappelé les excellentes relations entretenues avec la Tunisie, la Libye et la Mauritanie, cette dernière pouvant également rejoindre ce cadre de concertation.

L’objectif de cette démarche est de relancer l’ensemble maghrébin, alors que l’UMA n’a pas réussi à parachever sa mise en place en raison des divergences, notamment liées au conflit du Sahara occidental. L’Algérie cherche ainsi à créer de nouveaux espaces pour une réelle intégration économique maghrébine, palliant ainsi la paralysie de l’UMA. Sous l’impulsion de l’Algérie, les pays du Maghreb cherchent une alternative à cette organisation moribonde pour pouvoir avancer ensemble face aux défis sécuritaires et économiques.

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Entretien téléphonique entre Attaf et le ministre iranien par intérim des Affaires étrangères

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté...

Attaf reçoit l’envoyé spécial du Président français pour la Libye

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté...

Attaf reçoit à Alger son homologue centrafricaine

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté...

Arkab en Italie pour le Forum international sur la stratégie européenne en Méditerranée

Le ministre de l'Energie et des Mines, Mohamed Arkab,...