Solidarité : Une maison d’orphelins érigée en un temps record en Kabylie

Date:

Dans la wilaya de Tizi-Ouzou, une extraordinaire démonstration d’entraide et de solidarité a vu le jour durant le mois de Ramadan 2024. En un temps record de seulement 16 jours, une maison de 170 m² destinée aux orphelins a été érigée à Makouda.

L’histoire a débuté avec la prise de conscience de la situation précaire de trois orphelins de Tirmitine. Alerté sur cette réalité, Naïm Soltani, célèbre animateur de l’émission de solidarité « El Yed Fi El Yed », a été rapidement mobilisé pour apporter son aide.

L’élan de générosité s’est amplifié lorsque Hassan Boudjamaâ, résidant à Alger, a offert un terrain à Makouda pour accueillir cette maison. Le soutien ne s’est pas arrêté là : Ouagueni Abdennour, entrepreneur local, s’est engagé à superviser les travaux de construction, mais il a vite été rejoint par de nombreux bénévoles. Comme le rapporte Abdennour, « le premier jour, j’étais seul avec mes ouvriers, puis les gens ont commencé à affluer ».

L’ampleur de la mobilisation a été phénoménale. Des volontaires venus de divers villages de Makouda, de Tirmitine et d’autres localités de Kabylie se sont joints à cette initiative, révélant la solidarité profonde de la région. Naïm Soltani, impressionné par l’engagement de chacun, déclare : « Il y a chaque jour 250 volontaires. On s’est lancé le défi que ces orphelins habiteront leur maison avant l’Aïd-el-fitr, maintenant, ce sera avant le 27e jour du Ramadan ».

Tout le monde a contribué à sa manière : fourniture de matériaux de construction, équipements, travail sur le chantier et même la nourriture pour les volontaires. L’administration locale a également facilité les démarches administratives, souligne l’architecte en charge du projet, qui a conçu les plans en un temps record de trois jours.

Le chantier, quant à lui, n’a pas connu de répit. Des dizaines d’ouvriers se sont relayés jour et nuit pour réaliser cette maison : maçons, manœuvres, coffreurs, ferrailleurs, peintres… Malgré les obstacles, comme les fortes pluies et la topographie accidentée, le rythme des travaux n’a pas faibli. En seulement seize jours, les peintres étaient déjà à l’œuvre, marquant ainsi la quasi-achèvement du projet.

Au-delà de la construction elle-même, cette initiative a symbolisé l’union et la solidarité incarnées. Un véritable élan de générosité s’est propagé, avec des offres de terrains et de soutien logistique provenant de différentes régions. Naïm Soltani envisage déjà de reproduire ce modèle dans d’autres localités, soulignant le potentiel pour réaliser plusieurs projets simultanément.

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Accidents de la route : 62 morts et 323 blessés en une semaine

Les services de la Gendarmerie nationale (GN) ont enregistré...

Laagab limoge le PDG du quotidien El Djoumhouria

Le ministre de la Communication, M. Mohamed Laagab a...

Institut Pasteur Algérie : mise en service prochaine du laboratoire spécialisé dans les urgences virales

Le directeur de l’Institut Pasteur Algérie, le professeur Faouzi...

Oran : décès du journaliste Mohamed Merzougui

Le journaliste Mohamed Merzougui s’est éteint mercredi à Oran,...