Président Tebboune : « Ma visite en France est toujours d’actualité »

Date:

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a indiqué, samedi soir, que sa visite en France est toujours d’actualité.

« Ma visite en France est toujours d’actualité et ma rencontre avec le président Macron sera un rendez-vous avec l’histoire, lors duquel nous penserons les choses de façon rationnelle et non émotionnelle », a indiqué le président de la République, en réponse à une question sur sa visite en France, lors de son entrevue périodique avec les représentants des médias.

Le 11 mars dernier, lors d’un appel téléphonique, le président Tebboune et son homologue français ont convenu, delà visite officielle en France, qui aura lieu fin septembre, début octobre prochain. La visite d’État du président Tebboune en France avait été annoncée plusieurs fois puis reportée.

Fin décembre 2023, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ahmed Attaf, a précisé qu’elle dépendait du règlement de cinq dossiers : la mémoire, la mobilité, la coopération économique, les essais nucléaires français dans le Sahara algérien et celui de la restitution de l’épée ainsi que le burnous de l’émir Abdelkader.

Le président Tebboune a ajouté : « Nous sommes aujourd’hui dans une phase de refondation des relations » entre les deux pays. « Un groupe travaille sur le dossier de la mémoire à laquelle nous ne renoncerons pas, tout comme nous ne cèderons aucun iota sur le devoir envers nos valeureux martyrs, que ce soit pour les martyrs de la résistance nationale ou ceux de la Glorieuse révolution de libération », a assuré le président de la République.

Le président de la République a salué « l’action positive de l’Assemblée nationale française, en reconnaissant le crime commis par Maurice Papon » contre des membres de la communauté algérienne en France le 17 octobre 1961, soulignant que cette reconnaissance constitue « un pas positif ».

En réponse à une question sur les Algériens en situation irrégulière à l’étranger, le président de la République a affirmé que « cette question sera traitée dans deux mois au plus tard ».

« Je me suis engagé à régler la question, et tous les concernés verront leur situation régularisée, sauf en cas de contrainte sécuritaire ou juridique », a rassuré le Président de la République, affirmant que des instructions ont été données dans ce sens et le ministère de l’Intérieur « procèdera au traitement des dossiers ».

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Karim Bibi Triki : 80% de la population algérienne a accès à internet

Le ministre de la Poste et des Télécommunications, Karim...

Avant-première à Alger du documentaire « Ag Abkeda Soleil de N’Ajjer »

L'avant-première du film documentaire "Ag Abkeda, Soleil de N'Ajjer",...