Foot : le RC Kouba célèbre le 79e anniversaire de sa création

Date:

Dans une ambiance colorée, les joueurs du RC Kouba, en compagnie du staff technique et administratif, ont célébré mercredi soir avec leurs supporters, le 79e anniversaire de la création du club algérois, actuel leader du groupe Centre-Ouest de la Ligue 2 amateur de football.

Les fans du RCK et la famille sportive koubéenne ont bravé la pluie et le froid, pour célébrer en communion ce rendez-vous au niveau de la grande placette, jouxtant la mosquée « Al-Atik » (construite en 1903) et le siège de l’APC.

Des supporters de différents âges, d’anciens athlètes du RCK, et des familles, se sont rassemblés en grande nombre pour exprimer leur attachement à cette entité chère à leurs cœurs.

L’arrivée du bus, floqué des couleurs vert et blanc du club, transportant les joueurs à leur tête le capitaine et l’enfant terrible de la formation koubéenne Sid Ali Yahia Chérif, a été suivi par une explosion de joie.

Yahia Chérif a salué les supporters en compagnie de ses coéquipiers depuis la fenêtre du bus, tout en les appelant à « soutenir l’équipe jusqu’à la dernière minute de la saison pour réaliser l’objectif de l’accession, qui fuit le club depuis 15 ans. »

S’en est suivi un craquage de feux d’artifices et de fumigènes qui a illuminé le ciel de Kouba, dans une chaude ambiance, tout en se donnant rendez-vous en fin de saison, selon leurs propos, pour fêter l’accession tant désirée en Ligue 1 professionnelle.

De son côté, le président du RCK Riyad Lecheheb, présent à cet événement en compagnie des membres de son bureau exécutif, a transmis un message de félicitations, sur la page officielle Facebook du club : « Grand merci aux supporters et aux familles de Kouba qui ont créé une ambiance magnifique au centre de la ville, que nous considérons comme un soutien moral pour réaliser notre objectif en fin de saison. »

 79 ans d’existence au service du sport et de l’Algérie

A l’approche de la fin de la Seconde guerre mondiale, et dans la foulée du mouvement populaire en faveur de la cause algérienne contre le colonialisme français, et sur les recommandations du parti du Peuple, le club RC Kouba est créé, le 28 février 1945 dans le quartier Oued Kniss. A l’origine de cette création figurent des personnalités éminentes de l’époque dont le premier président, Mustapha Ben Ouniche (président d’honneur à vie) et le Chahid Mohamed Benhaddad dont le nom a été attribué au stade de Kouba.

Au lendemain de l’indépendance, le RCK a accédé en première division dès la deuxième saison en 1964-1965, avec un effectif comprenant notamment le redoutable ailier-gauche Boualem Amirouche et le célèbre défenseur central de l’équipe du FLN, Mustpaha Zitouni. Cette même équipe a animé la finale de la coupe d’Algérie de 1966 contre le CR Belcourt (aujourd’hui CR Belouizdad), la rencontre s’étant terminée par une défaite (défaite 3-1).

Le RCK s’est également distingué, en 1964, en créant la première école de football dirigée alors par Mustapha Al Kamal. Cette école a formé une multitude joueurs qui ont laissé leur empreinte dans le football algérien, dont plus de 120 joueurs pour les sélections algériennes des différentes catégories. Certains se sont illustrés au niveau africain, voire mondial, à l’instar du virevoltant attaquant Salah Assad, connu pour son célèbre « Ghoraf ».

A partir de 1974, et grâce à une nouvelle génération de joueurs talentueux, issus de différents quartiers koubéens et formés par le Raed, le club est passé à une étape supérieure, avec une équipe restée fameuse dans les annales du football national, grâce à son beau jeu, mais aussi grâce à des valeurs nobles, comme le respect, la sportivité et le fair-play.

Ce nouveau groupe de joueurs était mené par le Maestro Boualem Amirouche et par le quatuor d’internationaux Abdelaziz Sefsafi, Mokhtar Kaoua, Hocine Boumaâraf et le gardien Ilyès Teldja, médaillés d’or aux Jeux Méditerranéens de 1975 à Alger, et qui avaient raté d’un cheveu le titre de champion d’Algérie pendant la saison 1974-1975, ayant terminé deuxième, à un point du Mouloudia d’Alger.

Un groupe solide, qui s’est renforcé au fil du temps par d’autres joueurs talentueux, comme Salah Assad, Mohamed Kaci-Saïd, Mohamed Chaïb, Rachid Sebbar et bien d’autre encore, jusqu’à atteindre le Top niveau sur le plan national, et remporter ainsi le championnat de la saison 1980-1981.

Un groupe qui, dans la foulée, a confirmé que cet exploit n’était pas le fruit du hasard, en remportant la première édition de la Supercoupe d’Algérie, et qui restent à ce jour les deux seuls titres majeurs au palmarès du Raed.

APS

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Ligue 1 Mobilis : la JSK renoue avec la victoire, le PAC tient bon face au CRB

La JS Kabylie a renoué avec la victoire en...

Manchester City en pourparlers pour le recrutement de Ryan Aït Nouri

Manchester City, actuellement en tête de la Premier League...

Algérie : Trois stades de football saccagés par les supporters en l’espace d’un mois

Le football en Algérie est confronté à une montée...

Coupe d’Algérie : le tirage au sort des demi-finales aura lieu mercredi

La cérémonie du tirage au sort des demi-finales de...